Le palais de justice de Québec

Un pédophile récidiviste déclaré délinquant sexuel à contrôler

Le pédophile récidiviste Kevin Bourque atteint «le dernier échelon de dangerosité» selon les spécialistes qui l’ont rencontré. Pour cette raison, le tribunal le déclare délinquant à contrôler pour une période de 10 ans, le maximum permis par la loi.

Le jeune homme de 22 ans, de Québec, en était à sa septième condamnation pour des crimes sexuels. Cinq de ses antécédents ont été commis alors qu’il était adolescent. 

Il vient de plaider coupable à des agressions sexuelles commises l’automne dernier. Lors d’une fête, Bourque a commis des attouchements répétés aux parties génitales d’une adolescente de 16 ans. Quelques semaines auparavant, il a eu des contacts sexuels avec un adolescent de 15 ans. Il a aussi commis du leurre informatique à l’endroit de ce dernier.

Le récidiviste a également plaidé coupable à de la production et de la possession de pornographie juvénile. Ces derniers crimes ont été commis alors que Bourque était incarcéré en attente de procès pour les agressions sexuelles. Il a rédigé un texte qui constitue de la pornographie juvénile.

Six ans de détention

Ses plus récents crimes valent à Kevin Bourque une peine de six ans de détention. La défense et la Couronne ont fait cette recommandation de façon commune au juge Sébastien Proulx de la Cour du Québec.

Le juge a accepté la suggestion de peine des parties ainsi que celle de déclarer Kevin Bourque délinquant à contrôler pour 10 ans. En citant les rapports des experts, le juge Proulx a rappelé le risque de récidive «très élevé» de Bourque ainsi que le «haut risque qu’il ait une personnalité psychopathique».

En 2015, lorsqu’il avait 18 ans, Kevin Bourque avait écopé d’une peine de trois ans et sept mois pour contacts sexuels et leurre informatique de deux garçons.