Dans un centre d'injection supervisée comme au centre Insite, à Vancouver, les utilisateurs de drogues injectables recoivent du matériel propre des mains du personnel infirmier.

Un pas de plus pour une piquerie légale à Québec

Le projet de mise sur pied d'un service d'injection supervisée (SIS) à Québec a franchi un nouveau pas vendredi.
L'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale (ASSCN) a mandaté le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale de poursuivre les travaux afin de définir les paramètres d'une offre de SIS dans la région. 
Ces travaux permettront au CSSS de la Vieille-Capitale de déposer un projet concret d'offre de SIS à Québec.
À la suite d'une vaste étude déposée à l'ASSCN, le CSSS a récemment recommandé l'implantation d'un tel service, évoquant notamment son impact significatif sur la santé des usagers de drogues par injection.