Le nouveau sentier à l’Hôpital du Saint-Sacrement a été créé en collaboration avec l’organisme Nature Québec.
Le nouveau sentier à l’Hôpital du Saint-Sacrement a été créé en collaboration avec l’organisme Nature Québec.

Un nouveau sentier à l’Hôpital du Saint-Sacrement pour combattre les îlots de chaleur

Guillaume Mazoyer
Guillaume Mazoyer
Le Soleil
Le CHU de Québec-Université Laval (CHU) a procédé à l’aménagement d’un îlot de fraîcheur piétonnier du côté nord de l’Hôpital du Saint-Sacrement.

S’étendant sur une centaine de mètres, le sentier longe le Coteau Sainte-Geneviève. Il a été créé en collaboration avec l’organisme Nature Québec.

«Se déplacer de manière active, à l’ombre et en contact avec la nature est un avantage indéniable pour la qualité de vie et la santé de tous», indique le directeur exécutif de Nature Québec, Cyril Frazao.

Destiné aux intervenants du CHU, aux usagers, à leurs visiteurs et à la population, ce nouveau sentier est bordé d’arbres, de végétaux et de mobiliers urbains. Des bancs publics et une aire de pique-nique sont disponibles.

«Pour le CHU, ce nouvel aménagement représente un investissement dans la qualité de vie au travail de nos intervenants, de même que dans l’environnement de soins de nos usagers», explique le président-directeur général du CHU, Martin Beaumont.

Cet espace verdoyant fait partie du projet Milieux de vie en santé de Nature Québec, une initiative de lutte contre les îlots de chaleur en milieu urbain.

«Nous sommes très heureux de voir ce projet se concrétiser, commente Cyril Frazao. Le sentier permettra de renforcer le corridor écologique qu’est le coteau Sainte-Geneviève, tout en bonifiant l’offre de trames vertes à Québec.»

Le programme Milieux de vie en santé est financé par le Fonds Vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec. L’objectif est de démontrer les bienfaits des îlots de fraîcheur sur la santé par des projets de verdissements des espaces urbains, tels que celui de l’Hôpital Saint-Sacrement.