Le Soleil
Donna May, la directrice de mumsDU, un groupe de défense des toxicomanes, refuse dorénavant de tolérer les larmes des politiciens versées devant la consommation croissante des opioïdes et des décès qu'elle engendre. Le produit a coûté la vie à trop de gens qu'elle aimait, dont sa fille Jac.
Donna May, la directrice de mumsDU, un groupe de défense des toxicomanes, refuse dorénavant de tolérer les larmes des politiciens versées devant la consommation croissante des opioïdes et des décès qu'elle engendre. Le produit a coûté la vie à trop de gens qu'elle aimait, dont sa fille Jac.

Un mouvement canadien pour la décriminalisation des opioïdes

Kristy Kirkup
La Presse Canadienne
OTTAWA — Un mouvement se dessine au Canada pour la décriminalisation des opioïdes.