Une fondation communautaire créée à la suite du tragique accident d’autocar impliquant les Broncos de Humboldt souhaite ériger un monument commémoratif permanent sur les lieux du drame.

Un monument en mémoire des Broncos pourrait être érigé

REGINA — Une fondation communautaire créée à la suite du tragique accident d’autocar impliquant les Broncos de Humboldt souhaite ériger un monument commémoratif permanent sur les lieux du drame.

Le porte-parole de l’équipe de hockey junior, Grant Bastedo, a indiqué vendredi qu’aucune décision n’avait encore été prise par la Fondation communautaire Humboldt Strong au sujet d’un éventuel monument.

«Essentiellement, c’est quelque chose dont on discute et je crois que c’est quelque chose que les gens veulent faire, mais absolument aucune décision n’a été prise», a commenté M. Bastedo.

Les membres de la fondation doivent se réunir à l’automne pour parler de ce projet, mais aucune date n’a encore été arrêtée, d’après Grant Bastedo. Il ajoute qu’une telle démarche va prendre du temps.

Rappelons que 16 personnes ont perdu la vie dans la collision survenue le 6 avril entre l’autobus transportant l’équipe des Broncos et un camion semi-remorque à une intersection rurale appelée Armley Corner, au nord de la Saskatchewan.

Treize autres victimes ont été blessées dans l’accident.

Au moment du drame, les Broncos se rendaient à Nipawin pour jouer une partie de séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan.

L’ex-joueur de la LNH Chris Joseph, dont le fils Jaxon est décédé dans la tragédie, a déclaré sur Twitter qu’il espérait que les familles soient consultées dans les démarches au sujet du monument commémoratif.

«Merci de travailler si rapidement à un monument pour nos garçons et (la thérapeute) Dayna (Brons), a-t-il écrit sur Twitter. Je sais que les Broncos de Swift Current ont déploré avoir dû attendre de nombreuses années.»

Quatre joueurs des Broncos de Swift Current, de la Ligue de l’Ouest, ont perdu la vie dans un accident d’autobus en 1986. Un monument en mémoire des victimes a été installé sur les lieux de l’accident en 2016.

La GRC a récemment procédé à l’arrestation du conducteur du camion semi-remorque, Jaskirat Sidhu. Il fait face à 16 chefs d’accusation de conduite dangereuse causant la mort et de 13 chefs d’accusation de conduite dangereuse causant des lésions corporelles.