Un livre pour souligner les 100 ans de l’IUCPQ

L’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), qu’on appelait autrefois l’Hôpital des tuberculeux de Québec, a lancé mardi un livre soulignant ses 100 ans d’existence.

Écrit par les Drs Louis-Philippe Boulet et Jean Bussières, l’ouvrage revient notamment les débuts de l’hôpital fondé par le DArthur Rousseau. L’établissement de Sainte-Foy a accueilli ses premiers patients en 1918, alors que la tuberculose était l’une des principales causes de décès au Québec. À l’époque, on croyait que le rétablissement des patients tuberculeux passait par le grand air, le repos et la détente, d’où l’acquisition de terres situées sur le chemin Sainte-Foy par la Société de patronage de l’Hôpital des tuberculeux de Québec. 

En 1919, l’hôpital a fait l’achat d’une ferme à proximité afin de pouvoir compter sur un approvisionnement en nourriture. L’année suivante, l’Hôpital des tuberculeux de Québec est devenu l’Hôpital Laval, en l’honneur de Mgr François de Laval, premier évêque de Québec. «On n’y traitait que les cas de tuberculose. Aujourd’hui encore, l’hôpital est spécialisé dans les maladies du cœur et du poumon et de l’obésité», a rappelé le Dr Jean Bussières en marge d’une conférence de presse. 

L’ouvrage relate les nombreux agrandissements de l’établissement, renommé IUSMQ en 2008. On y apprend entre autres que le pavillon Taschereau, construit en 1924 parce que le pavillon Laval ne suffisait plus à la demande, a été rasé par les flammes en 1964.