Abdel Kabbouch, encouragé par les messages d'amour à sa mosquée, veut faire comprendre à la communauté musulmane de Québec qu'il ne faut pas juger les habitants d'une ville sur un seul événement.
Abdel Kabbouch, encouragé par les messages d'amour à sa mosquée, veut faire comprendre à la communauté musulmane de Québec qu'il ne faut pas juger les habitants d'une ville sur un seul événement.

Un jeune imam bouleversé

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
Abdel Kabbouch a bien essayé d'aller travailler, mardi, au siège social de l'Université du Québec, dans le quartier Saint-Roch. Encore sous le choc, il a ouvert son ordinateur, mais n'a pu aller plus loin. La tragédie vécue par ses amis musulmans, leurs témoignages, les pleurs et les larmes, sa visite à l'hôpital, tout cela ne cessait de tourner en boucle.