Selon les informations du Service de police de la Ville de Lévis, l’adolescent se baignait tranquillement au pied des chutes quand il a réalisé qu’il manquerait d’énergie pour revenir au bord.

Un homme sauve un jeune de la noyade à Saint-Nicolas

Un garçon de 13 ans a bien failli se noyer dimanche en fin d’après-midi tout près des chutes de la Chaudière, à Saint-Nicolas, après s’être aventuré dans l’eau qui a des courants très forts dans le secteur.

Selon les informations du Service de police de la Ville de Lévis, l’adolescent se baignait tranquillement au pied des chutes quand il a réalisé qu’il manquerait d’énergie pour revenir au bord.

«C’est un coin où, effectivement, il y a quand même beaucoup de courant et de rapides, explique au Soleil le chef aux opérations des policiers de Lévis, Stéphane Gaumond. On pense qu’il a peut-être été surpris par cette force imprévue de l’eau.» 

Voyant que le jeune était dans une fâcheuse position, un citoyen sur place s’est immédiatement jeté à l’eau pour lui donner un coup de main et le ramener au bord, en toute sécurité. 

Le héros du jour a ensuite communiqué avec les autorités pour une demande d’assistance immédiate.

«Pour ce qui est de notre intervention, ça s’est strictement limité à stabiliser le patient avec les ambulanciers et surtout à l'évacuer du bord de la rivière, jusqu’à l’ambulance», poursuit M. Gaumond, félicitant au passage le citoyen pour sa réaction rapide dans le contexte.

Encore sous le choc, le jeune baigneur a été pris en charge et amené directement à l’Hôtel-Dieu de Lévis pour évaluation. À l’arrivée des policiers, il était toutefois conscient, respirait bien, «mais semblait assez épuisé» et encore troublé par son expérience, ajoute le chef policier.

Les policiers de Lévis, arrivés les premiers sur les lieux, ont vite réalisé qu’il faudrait une assistance pour prendre en charge l’adolescent. Les pompiers de Lévis ainsi que les ambulanciers ont donc aussi été appelés sur les lieux lors de l’intervention.

Les autorités rappellent qu’il vaut toujours mieux d’évaluer les risques d’une baignade sans surveillance avant de s’y aventurer. En cas de doute, mieux vaut s’abstenir dans la majorité des cas.