Personne n'a entendu parler de Jesse Galganov depuis que deux randonneurs français ont dit avoir campé avec lui le 30 septembre, selon sa mère.

Un homme offre 500 000 $ pour retrouver son fils disparu au Pérou

MONTRÉAL — Le père de Jesse Galganov, ce jeune voyageur canadien disparu au Pérou, il y a un an, offre maintenant une récompense de 500 000 $ pour obtenir des informations sur le sort de son fils.

Todd Galganov a fait part samedi de cette offre de récompense sur sa page Facebook.

Il a également dit qu'il espérait retourner «le plus tôt possible» au Pérou afin «de coordonner les recherches» visant à retrouver Jesse. Auparavant, ajoute-t-il, il compte régler certaines choses au Québec dans un premier temps.

«Cette récompense est pour quiconque peut prouver qu'il [Jesse] est en vie et nous donner de l'information nous permettant de le ramener. Je suis un père, je ne suis pas un policier. Tout ce que nous voulons, c'est le retour de Jesse. Et cette personne obtiendra son argent», a dit M. Galganov au quotidien montréalais The Gazette.

Une précédente offre de récompense s'élevant à 32 500 $ s'est avérée infructueuse.

En août 2017, Jesse Galganov, alors âgé de 22 ans, est parti pour un voyage à sac à dos en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est. Il n'a pas donné de nouvelles aux siens depuis le 28 septembre de cette année-là.

En août 2017, Jesse Galganov, alors âgé de 22 ans, est parti pour un voyage à sac à dos en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est. Il n'a pas donné de nouvelles aux siens depuis le 28 septembre de cette année-là. Il leur avait alors dit qu'il ne serait pas en mesure de communiquer pendant quelques jours durant une randonnée près de la ville péruvienne de Huarez.

En octobre 2017, la mère du jeune homme, Alisa Clamen, avait raconté à La Presse canadienne que son fils avait été vu pour la dernière fois dans une auberge pour randonneurs appelée Kame House à Huaraz. Elle avait souligné que l'enquête avait eu officiellement une portée criminelle à partir du moment où le propriétaire avait changé sa version des faits pour dire à la police que le jeune homme n'avait jamais logé à cet endroit.

Elle a même engagé l'entreprise israélienne Magnus International Search and Rescue pour qu'elle passe au peigne fin le territoire péruvien afin de trouver des indices sur la disparition de son fils. Après 35 jours de recherches exhaustives sur tout le territoire autour du dernier endroit où le jeune homme aurait été vu, l'entreprise et la famille soupçonnent un acte suspect.

Personne n'a entendu parler de Jesse Galganov depuis que deux randonneurs français ont dit avoir campé avec lui le 30 septembre, selon sa mère.