Un homme dans le fleuve : la traverse Québec-Lévis perturbée

La traverse entre Québec et Lévis a été suspendue vendredi matin, alors qu’un homme flottant dans le fleuve a été repêché dans un état critique par les employés du navire.

Christian Cantin du Service de police de Lévis indique qu’un appel a été reçu au 9-1-1 à 9h02, il indiquait qu’un corps dérivant en direction des ponts a été aperçu par les occupants du traversier, près du quai de la rive sud.

Les autorités ont d’abord cru qu’un corps inanimé flottait. Après le repêchage de l’homme d’une soixantaine d’années, des manœuvres de réanimation ont été réalisées. Il a ensuite rapidement été transporté en ambulance.

«Quand une situation comme celle-là survient, on contacte les services d’urgence en même temps que l’on déclenche nos mesures de sauvetage. Les matelots sont partis chercher l’homme et ont commencé les manœuvres de réanimation dans le bateau. Lorsqu’ils ont débarqué l’homme sur le pont, les services d’urgence étaient arrivés et ils ont pris le relais. On tient à remercier et à féliciter ces hommes», a commenté Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec (STQ).

À 9h06, la STQ diffusait un avis : «En raison d’une situation d’urgence, toutes les traversées sont annulées jusqu’à nouvel ordre. Le retour à la normale vous sera communiqué dès que possible. Merci de votre compréhension.» L’opération inusitée avait forcé l’arrêt momentané des activités.

À 10h09, l’entreprise étatique précisait qu’à la suite de la situation d’urgence, un seul traversier serait en activité jusqu’à nouvel ordre. 

À 12h08, la STQ a annoncé le retour progressif à l’horaire régulier du traversier. 

État sérieux, mais stable

«L’homme est hospitalisé et repose dans un état sérieux, mais stable», a précisé le sergent Louis-Philippe Bibeau, de la Sûreté du Québec — la SQ ayant pris en charge l’enquête. Les agents tentent de déterminer les circonstances de l’accident, on ne sait pas comment ni pourquoi le sexagénaire s’est retrouvé à l’eau.

Selon les informations préliminaires recueillies par les policiers, l’homme n’aurait pas sauté du traversier. Et il n’est pas resté longtemps dans l’eau froide du fleuve. Cependant, toutes les hypothèses restent envisagées.

Trois employés de la STQ ont aussi été transportés au centre hospitalier pour traiter un choc nerveux.

«On n’a pas pris de chance, c’est une situation qui peut être troublante pour les employés. Tous les autres employés et membres de l’équipage du navire et de la traverse ont été rencontrés. On s’est assurés que tout le monde était correct. C’est un évènement qui peut causer des soucis, et on ne voulait pas prendre de risque», a aussi ajouté M. Lavoie. Avec Baptiste Ricard-Châtelain