François Deschamps présente le t-shirt qui sera bientôt distribué un peu partout à Québec et qui sera également vendu par des artistes locaux lors de leurs spectacles.

Un groupe créé pour livrer un message proréfugiés

Près de 25 personnes se sont réunies lundi soir à la librairie La Page Noire dans Saint-Roch pour jeter les bases de l'organisme Bienvenue aux Réfugiés - Ville de Québec dont la mission sera de lancer un message proréfugiés appuyé par des actions politiques.
«Notre but est de mettre sur pied un collectif permanent qui ira au-delà que le cas des réfugiés syriens», explique François Deschamps, organisateur de l'initiative. «Nous souhaitons tenir des campagnes d'information et de sensibilisation sur ce qu'est la vie dans un camp de réfugiés, être présents dans les institutions publiques et scolaires et tenir des conférences.»
M. Deschamps ne le cache pas, il souhaite aussi confronter certains politiciens au sujet de leurs positions sur l'immigration. «Avant les Fêtes, j'ai envoyé à Régis Labeaume un t-shirt "Bienvenue aux réfugiés" comme cadeau de Noël, pour montrer que Québec est une ville ouverte accueillante pour les réfugiés», rappelle-t-il.
Le t-shirt en question sera distribué un peu partout à Québec et des artistes locaux le mettront également en vente lors de leurs spectacles. «C'est aussi une campagne de visibilité pour prouver que Québec, ce n'est pas seulement le message des commentateurs et des radios de droite», poursuit-il.
La première rencontre d'information de Bienvenue aux Réfugiés-Ville de Québec avait attiré 150 personnes au Cégep Limoilou et l'assemblée de lundi visait à former un comité de coordination. «Vingt-cinq personnes qui sont prêtes à s'impliquer pour cette cause, c'est une réponse au-delà de nos attentes», indique François Deschamps.
Aussi des macarons
Miléna Babin, une résidente de Limoilou qui a lancé à Québec la vente de macarons «Bienvenue aux réfugiés» déjà disponibles à Montréal, était évidemment de l'assemblée de fondation lundi soir.
«Ça me rejoint car mon entourage à moi est très ouvert envers les réfugiés et c'est ce message que je voulais envoyer. Tous les profits iront au Centre multiethnique de Québec et nous avons déjà reçu 1000 macarons qui seront disponibles dans une dizaine de points de vente», termine Mme Babin.