Sur la rivière Beauport, les pompiers ont installé une dizaine de «boudins absorbants» pour recueillir le produit pétrolier.

Un «gros déversement» de produit pétrolier pollue la rivière Beauport

Un déversement de produit pétrolier a pollué la rivière Beauport sur une distance d’environ deux kilomètres, mardi, et pourrait avoir atteint le fleuve Saint-Laurent.

En après-midi, les pompiers du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec (SPCIQ) sont intervenus d’urgence sur la rivière afin de limiter les dégâts. 

«C’est un gros déversement, mais la source exacte n’a pas été trouvée», dit Bill Noonan, porte-parole du SPCIQ. «Tout est mis en œuvre pour contenir le déversement.» 

Mardi après-midi, l’eau de la rivière avait une couleur blanchâtre. «D’habitude, c’est beaucoup plus clair que ça», remarque Steve Pelchat, un citoyen qui a l’habitude de prendre une marche le long de la rivière Beauport. 

Les analyses préliminaires menées par les pompiers indiquent que le produit retrouvé dans la rivière est un dérivé du pétrole. La substance précise n’est pas encore connue. 

«Boudins absorbants»

Sur la rivière Beauport, les pompiers ont installé une dizaine de «boudins absorbants» qui «permettent d’absorber les hydrocarbures et de laisser passer l’eau», indique Bill Noonan, porte-parole du SPCIQ. 

Mais avant que les pompiers soient alertés, la substance pétrolière coulait déjà dans la rivière qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent. Selon M. Noonan, le produit aurait ruisselé sur environ deux kilomètres. 

«Il y a une possibilité qu’il y ait eu un déversement jusqu’au fleuve», ajoute-t-il. 

Les pompiers ont constaté la présence du produit pétrolier à partir du secteur de la bibliothèque Étienne-Parent. Mais ils ignorent pour l’instant qui est responsable du déversement. Le coupable recevra «une amende très sévère», prévient Bill Noonan. 

Compte tenu de l’ampleur du déversement, l’équipe d’Urgence Environnement, du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, a pris le relais de l’intervention.