Francis Desjardins, ci-contre en 2011, est toujours le plus jeune champion du monde puisqu'il n'avait que 19 ans et 364 jours quand il a remporté son championnat à la compétition en duplicate en 2011.

Un étudiant de Québec aux mondiaux de Scrabble

Couronné champion mondial de Scrabble francophone à Montreux en 2011, Francis Desjardins, de Québec, tentera de reconquérir son titre cette année alors que les 45e championnats du monde se déroulent jusqu'au 28 juillet à Agadir, au Maroc.
Meneur du classement québécois avec une moyenne de 100,016 %, l'étudiant est toujours le plus jeune champion du monde puisqu'il n'avait que 19 ans et 364 jours quand il a remporté son championnat à la compétition en duplicate en 2011. 
Il n'est que le second non--Européen à décrocher le titre, après Germain Boulianne en 2004. Boulianne, deuxième au classement provincial, ne prend toutefois pas part aux championnats du monde cette fois.
Les principaux rivaux de Francis Desjardins viendront cette année de la Suisse, à savoir Hugo Delafontaine (champion de 2009 à l'âge de 21 ans) et David Bovet, (27 ans, champion défendant de la compétition en duplicate qui avait ravi le titre mondial au Québécois en 2012). 
Un Néo-Zélandais spécial
Un autre adversaire de taille sera le Néo-Zélandais Nigel Richards, qui a fait sensation l'an dernier en remportant la compétition classique et en terminant un point derrière Bovet à la compétition en duplicate alors qu'il ne comprend pas et ne parle pas le français. C'est en apprenant en neuf semaines les mots du dictionnaire de référence qu'il a réussi son exploit.
Comme l'explique Lyne Boisvert, présidente de la Fédération québécoise des clubs de Scrabble, la compétition en duplicate est l'épreuve reine des championnats du monde. Elle élimine le hasard des tirages en jouant individuellement chaque coup d'une même partie en tentant de marquer le meilleur score possible selon les lettres du chevalet et la configuration de la grille.