Le député Dan Albas a déposé mardi un projet de loi d'initiative parlementaire qui permettrait à Postes Canada d'offrir des ventes directes de bière, de vin et d'alcools forts provenant de l'extérieur de la province de l'acheteur, et ce, d'un océan à l'autre.
Le député Dan Albas a déposé mardi un projet de loi d'initiative parlementaire qui permettrait à Postes Canada d'offrir des ventes directes de bière, de vin et d'alcools forts provenant de l'extérieur de la province de l'acheteur, et ce, d'un océan à l'autre.

Un député veut ouvrir les vannes sur le commerce interprovincial d'alcool

La Presse Canadienne
OTTAWA - Un député conservateur d'arrière-ban veut ouvrir les vannes sur les expéditions d'alcool à travers le pays, avec un projet de loi qui offre une solution de contournement aux barrières commerciales interprovinciales.

Le député Dan Albas a déposé mardi un projet de loi d'initiative parlementaire qui permettrait à Postes Canada d'offrir des ventes directes de bière, de vin et d'alcools forts provenant de l'extérieur de la province de l'acheteur, et ce, d'un océan à l'autre.

Le plan, que M. Albas a baptisé «acheter, expédier et siroter», permettrait de contourner les restrictions provinciales pour offrir aux amateurs d'alcool plus de choix et ouvrir de nouveaux marchés pour les producteurs, en particulier les plus petits.

Le député de la Colombie-Britannique affirme que sociétés provinciales de vente d'alcool, comme la SAQ au Québec et la LCBO en Ontario, constituent des monopoles qui étouffent la variété, et que les Canadiens ont souvent plus facilement accès aux produits américains et européens qu'à ceux mis en bouteille dans leur propre pays.

Achats en ligne

M. Albas estime que son projet de loi a d'autant plus de sens à l'ère numérique, alors que les clients font de plus en plus leurs achats en ligne.

À l'heure actuelle, quatre provinces autorisent les ventes directes d'alcool aux consommateurs sur leur territoire : la Nouvelle-Écosse, le Manitoba, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique.