Un chauffeur de taxi sème la controverse avec l’étoile de David jaune

Les représentants de l’industrie du taxi se sont dissociés, lundi, de l’appel controversé d’un chauffeur de taxi à porter l’étoile de David jaune pour manifester contre le projet de loi sur la déréglementation des taxis du gouvernement Legault.

Dans un bref courriel, le porte-parole de l’association, Félix Tremblay a écrit qu’il s’agissait «d’une comparaison déplorable inacceptable qui a été faite par un membre particulièrement ébranlé par les événements de la semaine dernière.»

Sur sa page Facebook, le chauffeur, Hicham Berouel, avait demandé à ses collègues, avant de retirer sa publication, de porter l’étoile de David jaune avec le mot taxi écrit dessus après avoir entendu Luc Lavoie comparer François Legault à Hitler. «François Legault veut déposséder 10 000 familles sans aucune pitié. Cette semaine M. Legault a exigé des excuses de l’analyste politique Luc Lavoie pour avoir comparé son élection à celle d’Adolf Hitler. Cette comparaison nous a touchés au plus profond de nous. Il est vrai que M. Legault a été élu, mais le fait qu’un gouvernement soit élu ne lui donne pas tous les droits», avait-il écrit. Il avait également publié une photo de premier ministre québécois avec la moustache d’Hitler.

Le président de la congrégation Beth Israël Ohev Sholem, David Weiser, a été très choqué de l’utilisation d’un tel symbole. «C’est horrifiant d’utiliser l’Holocauste de cette façon, avec autant de légèreté. C’est dangereux de faire ces comparaisons. On est loin d’un état nazi au Québec. On dirait qu’il y a un manque d’éducation», a-t-il commenté. M. Berouel a appelé M. Weiser pour s’excuser. 

En Europe, pendant la Seconde Guerre mondiale, des millions de juifs ont été forcés par les nazis de porter une étoile jaune avec le mot juif écrit dessus avant d’être emprisonnés dans des camps de concentration pour être exterminés.