C’est une information reçue du public qui a mené les policiers à cet appartement et leur a permis de résoudre de nombreux vols de plaques d’immatriculation commis depuis le mois de septembre dans le secteur de l’Hôtel-Dieu de Lévis.
C’est une information reçue du public qui a mené les policiers à cet appartement et leur a permis de résoudre de nombreux vols de plaques d’immatriculation commis depuis le mois de septembre dans le secteur de l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Un butin de plaques d’immatriculation et de panneaux de signalisation

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
La police de Lévis a mis la main jeudi sur le butin d’un voleur un peu particulier en saisissant une quinzaine de panneaux de signalisation et une centaine de plaques d’immatriculation dans un logement de la rue du Beau Site.

C’est une information reçue du public qui a mené les policiers à cet appartement et leur a permis de résoudre de nombreux vols de plaques d’immatriculation commis depuis le mois de septembre dans le secteur de l’Hôtel-Dieu de Lévis, explique le porte-parole du service de police de Lévis, Christian Cantin.

Munis de mandats de perquisition, les policiers se sont rendus à l’appartement en l’absence du locataire et ont fait la découverte de l’imposant butin qui comprenait plusieurs plaques rapportées volées à la police de Lévis. «Certains soirs, on nous rapportait jusqu’à cinq vols du coup», indique M. Cantin.

Le locataire des lieux, un Lévisien de 23 ans, a ensuite été localisé dans le vieux Lévis et arrêté pour vol et recel. Comme il tenait des propos incohérents lors de son arrestation, il a été transporté à l’Hôtel-Dieu de Lévis pour y subir des examens psychiatriques. Il comparaîtra au palais de justice de Québec par voie de sommation.