Le buste de bronze inauguré mercredi au parc de la Francophonie vise à faire valoir «la contribution de Camille Laurin au rayonnement de la langue française et dans le monde».

Un bronze du père de la loi 101 au parc de la Francophonie

À l'occasion de ce qui aurait été le 93e anniversaire de naissance de l'homme politique et psychiatre Camille Laurin, la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) a inauguré mercredi, au parc de la Francophonie, une sculpture de bronze à l'effigie du père de la loi 101.
Réalisée par le sculpteur Léonard Simard, l'oeuvre est la jumelle de celle installée à Montréal en juin 2011, dans le parc adjacent à l'édifice Camille-Laurin. Ce buste de bronze vise à faire valoir «la contribution de Camille Laurin au rayonnement de la langue française et dans le monde», précise la CCNQ par voie de communiqué.
L'inauguration s'est déroulée en présence des péquistes Stéphane Bédard, Bernard Landry, Agnès Maltais, Bernard Drainville, Pierre Karl Péladeau, Jean-François Lisée, Martine Ouellet et Alexandre Cloutier, pour ne nommer que ceux-là. Était absente la ministre de la Culture et des Communications, remplacée par sa sous-ministre, Sylvie Barcelo.