Pendant une période d'environ 24 heures, du 25 au 26 août 2015, Air Canada a fait la promotion d'une passe pour 10 vols en classe affaires vers n'importe quelle destination située dans l'ouest du Canada ou des États-Unis pour environ 800 $.

Un avion d'Air Canada a frôlé la catastrophe à San Francisco

Un appareil d'Air Canada transportant 140 personnes s'est approché à 100 pieds de deux autres avions qui s'apprêtaient à décoller à l'Aéroport international de San Francisco, la semaine dernière, selon un rapport préliminaire du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publié jeudi.
Plutôt que de se diriger vers une piste d'atterrissage, l'avion en provenance de Toronto s'est orienté vers une voie de circulation parallèle où attendaient quatre autres appareils se préparant à décoller dans le noir. Les voies de circulation sont les chemins empruntés par les avions entre les pistes et les terminaux. Leur éclairage est différent de celui des pistes.
Le BST a publié un résumé de l'incident survenu le 7 juillet. Les autorités américaines continuent de mener leur enquête.
Selon le BST, le vol 759 d'Air Canada a survolé la voie de circulation pendant un quart de mille avant d'annuler l'atterrissage. Il a ensuite passé 100 pieds au-dessus de deux autres jets, 200 pieds au-dessus d'un troisième, et 300 pieds au-dessus d'un quatrième. L'appareil a ensuite procédé à une nouvelle approche avant d'atterrir en toute sûreté.
Le Bureau de la sécurité des transports des États-Unis n'a dévoilé aucune information de son côté. Un porte-parole, Keith Holloway, a déclaré qu'il ne formulera aucun commentaire sur les données d'une autre agence.
Un porte-parole du BST, Chris Krepski, ne peut confirmer la source des données recensées dans le document de l'agence canadienne.
Une porte-parole d'Air Canada, Angela Mah, a indiqué que la compagnie aérienne «enquêtait sur les circonstances [de l'incident] et coopérait avec les autorités». En raison des enquêtes en cours, elle ne peut pas donner de plus amples renseignements.