Le Soleil
Une nouvelle étude démontre que les dépenses énergétiques des ultramarathoniens et des femmes enceintes ou qui allaitent seraient comparables et très proches du «plafond» que l’espèce humaine est capable de soutenir à long terme.
Une nouvelle étude démontre que les dépenses énergétiques des ultramarathoniens et des femmes enceintes ou qui allaitent seraient comparables et très proches du «plafond» que l’espèce humaine est capable de soutenir à long terme.

Ultramarathoniens et femmes enceintes, même combat?

Jean-François Cliche
Jean-François Cliche
Le Soleil
Qu’ont en commun les ultramarathoniens, qui courent 250 km par semaine pendant des mois, et les femmes enceintes? À vue de nez, pas grand-chose, mais une étude parue dans Science Advances vient de leur trouver un étonnant point commun : leurs dépenses énergétiques seraient très proches du «plafond» que l’espèce humaine est capable de soutenir à long terme.