Des centaines de résidents de La Malbaie se sont déplacés mercredi afin de rencontrer Justin Trudeau, de passage chez eux. Le premier ministre a profité de son bain de foule pour tenir des bébés dans ses bras, faire des high five à des enfants et la bise à des dames et prendre beaucoup de photos avec les citoyens.

Trudeau prend un bain de foule à La Malbaie

LA MALBAIE — Des centaines de résidants de La Malbaie se sont rassemblés mercredi soir pour rencontrer le premier ministre Justin Trudeau, qui était de passage dans la ville en prévision du prochain sommet du G7.

Pendant près d’une heure, M. Trudeau a tenu des bébés dans ses bras, a fait la bise à des dames et a pris beaucoup de photos avec les citoyens de la petite municipalité de Charlevoix.

Le sommet du G7, une rencontre annuelle réunissant les sept pays les plus riches de la planète, se déroulera les 8 et 9 juin à l’hôtel Fairmont Le Manoir Richelieu.

Outre Justin Trudeau, le sommet accueillera les leaders des États-Unis, du Royaume-Uni, du Japon, de la France, de l’Italie et de l’Allemagne ainsi que d’autres dignitaires.

Court discours

Le maire de La Malbaie, Michel Couturier, a brièvement présenté le premier ministre, qui a prononcé un discours de moins de cinq minutes avant de plonger dans la horde d’admirateurs qui venaient de manger des hot-dogs et de la salade aux frais du gouvernement fédéral de la municipalité.

M. Couturier a reconnu que le but de l’événement n’était pas de discuter du G7, mais plutôt de remercier toutes les personnes qui participent à l’organisation du sommet.

Et l’organisation est de taille. L’hôtel a déjà été transformé en une forteresse entourée de barrières et les quelque 8000 habitants de La Malbaie s’attendent à connaître des embouteillages et à voir apparaître des points de contrôle un peu partout dans la ville.

Le premier ministre doit rencontrer les différents acteurs de la région jeudi matin puis prendre part à une mêlée de presse avec des journalistes locaux. Il discutera ensuite avec les représentants des pays qui assisteront au sommet et se rendra à Toronto en fin d’après-midi.

+

FONCTIONNAIRES ET ÉLUS AU TRAVAIL 

Il n’est pas question de donner congé aux élus et aux fonctionnaires qui travaillent sur la colline Parlementaire à Québec pendant le Sommet du G7. Contrairement au bruit qui court, les leaders des différents partis politiques n’ont pas l’intention, pour l’instant, de suspendre les travaux parlementaires intensifs qui sont à l’horaire les 7 et 8 juin. «Si des enjeux de sécurité se posent, on avisera. Mais pour l’instant, la question est prématurée», indique Anik Montminy, directrice de cabinet du leader du Parti libéral Jean-Marc Fournier. Seules les visites guidées de l’Assemblée nationale sont annulées pendant le G7, par mesure préventive. Pour ce qui est des fonctionnaires qui travaillent dans les édifices G ou H, soit très près des lieux où devraient se tenir des manifestations, le Conseil du trésor indique dans une déclaration que «l’horaire de travail normal sera maintenu». Le Conseil du trésor sera toutefois à l’affût de toute situation problématique et suivra «l’évolution de la situation».  Patricia Cloutier