Des centaines de personnes se sont rassemblées à Humboldt, en Saskatchewan, afin de rendre un dernier hommage au statisticien des Broncos, Brody Hinz, âgé de 18 ans.

Trois victimes de la tragédie d'Humboldt portés à leur dernier repos

HUMBOLDT — Trois autres funérailles de victimes de l'accident de la route qui a coûté la vie à 16 personnes en Saskatchewan, la semaine dernière, ont été célébrées samedi.

Proches, amis, partisans des Broncos de Humboldt et simples curieux ont dit leurs derniers adieux à l'entraîneur Darcy Haugan, au joueur Logan Boulet et au statisticien Brody Hinz.

Tous trois sont morts après qu'un camion fut entré en collision avec l'autobus de l'équipe dans le nord-est de la Saskatchewan, la semaine dernière.

Réunie à l'aréna Elger-Petersen, le domicile des Broncos, une foule imposante a salué, non seulement Darcy Haugan l'entraîneur, mais aussi l'homme dévoué à sa famille qui menait par l'exemple, sur et hors de la patinoire.

«Une semaine nous sépare de la terrible tragédie qui a frappé cette collectivité. Au lendemain de cet accident, 16 personnes nous ont quittés prématurément, 16 familles sont en deuil et plusieurs vies ont été changées», a rappelé le beau-frère de l'entraîneur, Adam George, au cours du service commémoratif.

«Depuis son décès, nous avons entendu tellement d'anecdotes à son sujet. Il est inutile que j'en rajoute d'autres. Cet édifice en est rempli.»

L'aumônier de l'équipe, le pasteur Sean Brandow, a reconnu que son ami était loin d'être parfait, mais qu'il était un homme bon.

«Darcy voulait toujours faire ce qui était juste. Il n'y est pas toujours parvenu, mais il essayait. Il voulait toujours faire le bien», a raconté M. Brandow, en souriant.

D'autres comme sa belle-soeur Amanda White ont aussi témoigné.

Sept joueurs portant le chandail des Broncos, dont un en fauteuil roulant, étaient assis parmi la foule. D'anciens joueurs des Navigators de North Peace, une équipe qu'a déjà dirigée M. Haugan, étaient aussi sur place.

Ovation pour Logan

À Lethbridge, en Alberta, proches et amis de Logan Boulet l'ont ovationné et scandé son nom et son prénom au cours d'une cérémonie.

Son parrain Neil Langevin a dit que tous méritent d'être applaudis au moins une fois dans leur vie.

«Puisque nous sommes dans un aréna et que Logan était un bon joueur de hockey, il serait juste que nous crions tous très fort en mémoire de mon filleul, de nos amis et de nos fils», a-t-il demandé.

La foule ne s'est pas fait prier. D'un côté de l'amphithéâtre, elle scandait «Logan», de l'autre, elle répliquait «Boulet».

Le manège s'est répété trois fois. Puis, les gens ont ovationné le défunt.

Brian Friesen, qui a lu deux textes de la Bible, a rappelé qu'au moins six personnes étaient encore vivantes parce que le jeune homme avait signé sa carte de don d'organes.

«C'est un héros», a dit l'ami de la famille.

Le geste de Logan Boulet, qui était âgé de 21 ans, a inspiré plusieurs Canadiens d'un océan à l'autre qui ont décidé eux aussi de signer leur carte de don d'organes.

Brody, un «cadeau»

Des centaines de personnes se sont aussi rassemblées à Humboldt, en Saskatchewan, afin de rendre un dernier hommage au statisticien des Broncos, Brody Hinz, âgé de 18 ans.

Un ami de la famille Hinz a présenté Brody, qui a compétitionné en quilles et en hockey en salle aux Olympiques spéciaux, comme un «cadeau» pour ses proches et sa collectivité.

Cory Popoff a évoqué la formidable mémoire du jeune homme et son amour pour les Roughriders de la Saskatchewan, les Jets de Winnipeg et les 49ers de San Francisco.

Brody Hinz a joué trois ans au football à l'école secondaire et son chandail faisait partie de ceux exposés devant l'église.

Il suivait les Broncos depuis l'enfance et son rôle bénévole comme statisticien lui permettait de voyager avec l'équipe.