Maison de la femme de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Trois nouveau-nés retrouvés morts: la mère écope de 8 ans de prison

Une femme de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides, a écopé vendredi de huit ans de prison pour avoir commis l'homicide involontaire de son bébé et pour avoir fait disparaître le corps de deux nouveau-nés.

Cette peine était une suggestion commune de la Couronne et de la défense. Elle a été présentée vendredi matin au juge James Brunton de la Cour supérieure, au palais de justice de Saint-Jérôme.

La femme de 29 ans ne peut être identifiée, car elle est mère d'un quatrième enfant toujours vivant.

Elle avait plaidé coupable, en juillet dernier, à quatre chefs d'accusation modifiés, soit un chef d'homicide involontaire, deux chefs portant sur l'infraction d'avoir fait disparaître les cadavres de bébés «dans l'intention de cacher le fait que sa mère lui a donné naissance», et d'une accusation d'avoir participé à des actes mettant en danger les moeurs de l'enfant ou rendant la demeure impropre à la présence de l'enfant.

En plaidant coupable, elle a évité de subir un procès.

Selon ce que la Sûreté du Québec avait déclaré lorsque la femme avait été arrêtée, elle s'était présentée à l'hôpital le 15 octobre 2017. Le personnel hospitalier avait contacté les policiers, étant donné les circonstances nébuleuses de son état.

Ces informations avaient mené le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne à effectuer une perquisition à sa résidence de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le lendemain. Les policiers y avaient alors découvert les corps de trois nouveau-nés qui provenaient de grossesses différentes.