Le Sacrilège avait été le premier bar du quartier Saint-Jean-Baptiste à fermer ses portes.
Le Sacrilège avait été le premier bar du quartier Saint-Jean-Baptiste à fermer ses portes.

Trois bars de Québec fermés en raison de la COVID-19

Normand Provencher
Normand Provencher
Le Soleil
À la suite de la découverte de cas de coronavirus chez des employés et des clients, trois bars de la rue Saint-Jean, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, ont été forcés de fermer temporairement leurs portes par mesure préventive dans les derniers jours.

Après Le Sacrilège, Le Nelligan’s et le Bateau de nuit ont annoncé leur décision sur leur page Facebook, mardi et mercredi, après avoir appris que le passage récent dans leur établissement de clients porteurs du virus.

Au Bateau de nuit, deux clients ayant reçu un test positif à la COVID-19 se sont présentés sur place vendredi dernier, ce qui a été suffisant pour décider la direction à mettre la clé sous la porte «pour une période indéterminée».

«Malgré les mesures sanitaires qui ont toujours été bien respectées, je considère qu’il n’y a pas de chance à prendre. Votre santé et votre sécurité étant ce qui me tient le plus à coeur», indique le propriétaire du Bateau de nuit, Sébastien Hamelin.

«Sachez que ce n’est pas de gaieté de coeur que je vous fais cette annonce, mais bien en prenant mes responsabilités, poursuit-il (…) Nous avons toujours pris le problème très au sérieux et nous avons respecté les règles sanitaires demandées par la Santé publique depuis le tout début. Alors svp, ne me lancez pas de pierres (…). Tout ceci est hors de notre contrôle et nous sommes aussi tannés que vous de ce satané virus!!!»

Joint par Le Soleil en après-midi, M. Hamelin a tenu à préciser que le couple qui a fréquenté l'établissement vendredi ne se savait pas porteur du virus. Ce n'est que cinq jours plus tard qu'il a subi un test après avoir ressenti quelques symptômes. «Comment aurai-je pu le savoir (que les deux étaient porteurs)?» demande-t-il, dans une volonté de démontrer qu'il n'a pas fait preuve d'irresponsabilité dans les circonstances.

Malgré le fait qu’il ne présente aucun symptôme, M. Hamelin a jugé préférable de passer à son tour un test de dépistage mercredi matin. Il est attente du résultat à son domicile. La conclusion guidera la suite des choses pour son commerce, soit une réouverture rapide après une désinfection de fond en comble, soit un arrêt prolongé des activités.

Au pub irlandais Le Nelligan’s, «au moins un client» porteur du virus a fréquenté l’endroit vendredi dernier, entre 19h et minuit. Aucun membre du personnel ne présente de symptômes de la maladie, précise la direction qui a préféré fermer «jusqu’à nouvel ordre», malgré les «mesures sanitaires strictes» mises en vigueur par la direction.

Le Sacrilège avait été le premier bar du quartier Saint-Jean-Baptiste à fermer ses portes, le 16 septembre, après la découverte de deux cas positifs à la COVID-19 parmi ses employés. Aucun ne présentait de symptômes lors de leur quart de travail, vendredi soir, samedi (entre midi et 18h30) et dimanche (entre 20h et minuit).

Un client ayant fréquenté le bar a aussi reçu un test positif. Il ne se savait pas porteur du virus lors de son passage, a-t-on indiqué. Tous les employés de l’établissement ont été invités à aller passer un test.

«Les risques de propagation du virus à notre clientèle ou aux autres employés sont très faibles en raison de toutes les mesures strictes mises en place dans notre établissement», précise la direction du Sacrilège.

Jeudi, deux autres commerces du quartier ont également décidé de suspendre leurs activités de façon préventive «pour une durée indéterminée». en raison de la propagation du virus, soit la pizzéria Attaboy et Le Chêne & le Roseau. «Tout comme certains de nos voisins, confrères et amis, certains membres du personnels ont été en contact avec des personnes potentiellement infectées par le coronavirus et ressentent des symptômes de grippe» ont indiqué les propriétaires via leur page Facebook.