Le nouveau traversier NM F.-A.-Gauthier, qui relie Matane à la Côte-Nord, a été construit au chantier naval Fincantieri, en Italie.

Traversier F.-A.-Gauthier: comme en croisière

Pour la première fois depuis qu'il a fait son entrée inaugurale au port de Matane, le 18 avril, la population a eu droit, cette semaine, à des visites guidées du nouveau navire amiral de la Société des traversiers du Québec (STQ), le F.-A.-Gauthier. Construit en Italie au coût de 175 millions $, le bateau présente certaines caractéristiques d'un bateau de croisière. 
Le nouveau traversier est beaucoup plus imposant que son prédécesseur, le Camille-Marcoux. Avec ses aires plus spacieuses, sa large fenestration donnant une vue panoramique sur la mer ainsi que le confort de ses banquettes et de ses espaces de détente, le F.-A.-Gauthier saura assurément améliorer l'expérience de la traversée du fleuve entre Matane et la Côte-Nord. 
Doté de huit ponts, dont trois pour les véhicules, le mastodonte dispose d'un bistro, d'une cafétéria, d'une salle multimédia, d'une salle d'ordinateurs, d'une salle de jeux pour enfants incluant les services d'une animatrice, d'un pont-terrasse avec cantine et de trois salons, dont un pour les camionneurs. D'une longueur de 133 mètres, il peut accueillir 800 passagers et 180 véhicules.
Premier traversier propulsé au gaz naturel liquéfié en Amérique du Nord, selon le président-directeur général de la STQ, Jocelyn Fortier, le navire «comble les besoins de confort et de répit des nombreux passagers en déplacement». 
«Par la qualité de sa construction et de son aménagement, ce nouveau traversier met en lumière le rôle du Saint-Laurent comme moteur économique, régional et touristique majeur», estime le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, Jean D'Amour, tout en soulignant l'importance du nouveau traversier au sein de la Stratégie maritime du Québec. «La mise en service du F.-A.-Gauthier contribuera non seulement à garantir la pérennité des infrastructures de cette liaison maritime, mais également à améliorer l'offre de service de la STQ de façon écoresponsable.» 
Attrait indéniable
Pour le maire de Matane, Jérôme Landry, la traverse reliant sa ville à la Côte-Nord tisse des liens importants pour les entreprises des deux rives. De plus, il croit que la traversée, qui s'en trouve bonifiée par l'apport du nouveau navire, «exercera sans contredit un attrait indéniable qui donnera un nouvel élan à l'économie régionale».
Le traversier, nommé en l'honneur de Félix-Adrien Gauthier, a ouvert à nouveau ses portes au public, jeudi, à Baie-Comeau,et il les ouvrira, demain, à Godbout et le 23 juin à Matane. Il entrera officiellement en service le 13 juillet, à raison de deux traversées aller-retour par jour.
La liaison Matane-Baie-Comeau-Godbout, totalise annuellement plus de 1600 traversées, permettant le transport de plus de 180 000 passagers et de 85 000 véhicules. Le nouveau bateau prendra 2h30 pour la traversée, soit 15 minutes de moins qu'auparavant.