Il y a deux semaines, Lévis menaçait de couper dans ses services de transport en commun et d’en tenir responsable le gouvernement du Québec si ce dernier n’agissait pas.
Il y a deux semaines, Lévis menaçait de couper dans ses services de transport en commun et d’en tenir responsable le gouvernement du Québec si ce dernier n’agissait pas.

Transport en commun: Lévis veut des réponses d'ici le 31 mars

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Le ministre des Transports, André Fortin, avait aussi rendez-vous à Lévis mardi où il a été question du manque à gagner d’un million de dollars dans le budget de la Société de transport que le maire Lehouillier souhaite voir comblé par le provincial.