Les deux voies réservées, d’une longueur de cinq kilomètres, seraient situées le long de la chaussée et non au milieu sur deux tronçons de Guillaume-Couture. Le premier entre les routes du Président-Kennedy et Monseigneur-Bourget et le second entre le chemin du Sault et la rue de Mercure.

Transport en commun: 88 M$ pour deux voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis [VIDÉO]

Deux ans après l’abandon du Service rapide par bus (SRB), la Ville de Lévis va de l’avant avec son projet de réseau structurant de transport en commun. Elle privilégie dans un premier temps l’ajout de deux voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture.

Ces deux voies, d’une longueur de cinq kilomètres, seraient situées le long de la chaussée et non au milieu sur deux tronçons de Guillaume-Couture. Le premier entre les routes du Président-Kennedy et Monseigneur-Bourget et le second entre le chemin du Sault et la rue de Mercure. 

Le coût de ce projet évalué à 87,9 millions $ sera subventionné à 90 % par les deux paliers gouvernementaux (50 millions $ par Québec, 27,3 millions $ par Ottawa). La Société de transport de Lévis investira 10,6 millions $. Il y a deux ans, ce scénario était estimé à 50 millions $. La directrice du Bureau de la mobilité durable, Marie-Lise Côté, explique cette augmentation avec l’ajout de divers aménagements urbains comme une piste cyclable, des trottoirs, des traverses piétonnes sécurisées. Les quatre voies pour les automobiles seront conservées. 

En 2017, les deux scénarios étaient sur la table, mais selon la Ville, les voies latérales comportent plusieurs aspects avantageux comme la sécurité des piétons, l’entretien hivernal et le covoiturage. Financièrement, le projet latéral est également moins cher selon la Ville. 

La Ville organisera plusieurs consultations pour tâter le pouls des citoyens; la première a eu lieu mercredi. Cent dix-sept personnes y ont pris part et l’attachée de presse du maire Lehouillier, Geneviève Côté, rapporte que tous se sont prononcés en faveur du projet latéral.

«On fait une proposition aux citoyens. La décision n’est pas définitive. On dit que le pointage est meilleur pour la latérale, qu’en pensez-vous?» a affirmé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, mercredi matin lors de la présentation aux médias. «C’est un investissement important pour Lévis et le projet est taillé sur mesure pour nous», a-t-il poursuivi. 

La Ville de Lévis prévoit des voies réservées pour le transports en commun sur trois tronçons de son territoire.

Transport en commun attractif 

Selon la Ville de Lévis, l’ajout de voies réservées rendra le réseau plus compétitif et plus rapide. «Ces améliorations permettront notamment des gains moyens pour le transport en commun allant jusqu’à 14 minutes aux heures de pointe, en plus de favoriser un meilleur respect des horaires et des correspondances», a expliqué le président de la Société de transport de Lévis, Marc Fortier.

La fréquence des autobus sera également augmentée. Ils passeront aux 7,5 minutes au lieu de 15 minutes aux heures de pointe. Et lorsque le tramway entrera en fonction à Québec, Lévis pourra également redéployer ses autobus sur les autres parcours pour offrir à la population un transport en commun plus attractif. Pour faciliter la circulation des autobus, la Ville entend également synchroniser les feux de circulation et ajouter des feux prioritaires. La Ville prévoit aussi une augmentation de l’offre de stationnements incitatifs.

En plus du boulevard Guillaume-Couture, la Ville et le ministère des Transports travaillent sur la future transformation de la route des Rivières en boulevard urbain avec des aménagements pour le transport en commun entre le chemin Olivier et le pont de Québec. Le projet sera présenté en 2020. 

Les travaux du réseau structurant de Lévis totalisant 7,4 km commenceront à l’automne 2021 et devraient être finis en 2025.