Le ministre fédéral de la Famille et député de Québec, Jean-Yves Duclos, a participé au lancement de la Semaine des droits de l’enfant, dimanche, au Grand Théâtre.

Transport collectif à Québec: les 5 milliards $ ne seront pas éternels, avertit Duclos

Faisant écho aux propos du maire Régis Labeaume à la suite de sa réélection, le ministre fédéral de la Famille et député de Québec, Jean-Yves Duclos, invite tous les élus de la capitale nationale à travailler conjointement dès les prochaines semaines sur le projet de transport collectif.

«Pour les quatre prochaines années, nos élus municipaux ont été choisis. Cela nous donne une opportunité dans la région de Québec de travailler davantage ensemble, assez rapidement au cours des semaines et mois à venir, pour faire valoir aux gouvernements, dont le fédéral, nos ambitions pour le transport collectif», a expliqué le ministre en marge du lancement de la Semaine des droits de l’enfant, dimanche, au Grand Théâtre.

L’enveloppe budgétaire de plus de 5 milliards $ que réserve son gouvernement aux projets de transport collectif québécois n’est pas éternelle, pointe-t-il. «On sait bien que les gouvernements changent et les conditions budgétaires évoluent. Là, on a une opportunité d’aller chercher ce dont on a besoin. C’est pourquoi on doit s’y affairer.»

Mais ailleurs dans la province, à Montréal notamment, où un projet de ligne rose de métro est maintenant sur la table, des demandes seront également faites rapidement. «Si à Québec on veut avoir notre part, on a intérêt à travailler ensemble pour développer notre structure de transport.»

N’empêche, ce n’est pas le fédéral qui décidera de la nature du projet, précise-t-il.

Rappelons que mercredi, quelques jours après sa réélection, Régis Labeaume a souligné l’urgence de concevoir le projet de transport en commun structurant qui remplacera l’idée avortée du SRB. Le maire de Québec avait également suggéré que sa ville pourrait demander le financement nécessaire aux deux paliers de gouvernement avant même de finaliser les détails du projet de transport en commun. Jean-Yves Duclos n’en a pas encore parlé avec le maire depuis sa réélection, mais il rappelle lui-même l’importance des investissements en transport collectif à Québec.

«Partout au Canada, les villes importantes qui se développent ont besoin d’investir dans le transport collectif.»