Tramway: des études insuffisantes selon Québec 21

Selon un sondage CROP commandé par Québec 21, 64 % des citoyens de Québec considèrent que les études réalisées dans les dernières années sur le tramway et le SRB ainsi que le Plan de mobilité durable 2011 ne suffisent pas à justifier le choix fait par l’administration Labeaume. Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, a dévoilé ce sondage réalisé auprès de 500 citoyens en février, lors de son point de presse d’avant conseil, lundi.

«On parle du plus gros projet de l’histoire de la Ville de Québec si jamais il se réalise. Ce qu’on trouve aberrant, c’est de voir le maire foncer tête baissée dans ce projet et dépenser des millions d’argent public en contrat de toute sorte, malgré un appui qui est très mitigé de la part des citoyens», a-t-il dénoncé. 

D’après le sondage, 9 % des personnes interrogées ont dit qu’elles délaisseraient leur voiture pour le tramway. Le nombre augmente à 21 % si la Ville de Québec choisissait le métro. 

Le maire de Québec a répliqué pendant le conseil municipal que le sondage n’était pas «crédible». Le président du RTC, Rémy Normand a également rappelé que 11 000 personnes ont répondu à un sondage en ligne organisé par la Ville et que 650 personnes ont participé aux consultations publiques. La majorité était en faveur du tramway.

Le sondage a coûté 4600 $ à Québec 21, une somme puisée dans le budget de recherche de l’opposition.