Le maire de Québec Régis Labeaume
Le maire de Québec Régis Labeaume

Tramway: changement d'itinéraire pour les automobilistes dans Limoilou [VIDÉO]

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
L’arrivée du tramway sur la 1re Avenue où il y aura une seule voie automobile en direction sud entre la 4e Avenue et le boulevard des Alliés, entraînera d’importants changements de circulation dans le Vieux-Limoilou.

Environ 6200 véhicules empruntent chaque jour la 1re Avenue en direction nord, confirme Marc des Rivières, directeur du Service du transport et de la mobilité intelligente à la Ville de Québec. L’insertion du tramway les obligera à repenser leur itinéraire.

Jeudi, en conférence de presse portant sur l’insertion du tramway sur la 1re Avenue en position latérale du côté est, il dit estimer que 80 % des 6200 véhicules quotidiens comptabilisés en direction nord, soit 4500, «emprunteront l’autoroute Laurentienne et accéderont aux secteurs de Limoilou et de Charlesbourg en empruntant les sorties Espinay, Soumande, des Cèdres et suivantes.» 

Selon les projections, environ 20% des véhicules, c’est-à-dire 500, emprunteront la 3e Avenue (dans le vieux Limoilou), «soit une augmentation de 20% par rapport à la situation actuelle de 7 400 véhicules par jour», a-t-on précisé dans un document envoyé en marge de la conférence.

Toujours selon M. des Rivières, les citoyens n’ont pas à craindre une hausse marquée de la circulation ailleurs dans le secteur, notamment sur la 2e Avenue où le débit journalier est inférieur à 2000 véhicules. «C’est une rue qui ne monte pas très haut vers le nord. Il y a des arrêts aux intersections. On ne peut pas le mesurer (l’accroissement) tellement c’est marginal», a-t-il indiqué.

Enfin, le directeur avance qu’une centaine de véhicules supplémentaires emprunteront la 4e Avenue pour filer vers le nord. Entre 3900 et 4500 véhicules y passent chaque jour selon les tronçons.

Apaiser le quartier

La Ville est aussi revenue sur la transformation que pourraient subir les ruelles (entre les 1re et 2e Avenues) si les citoyens acceptent d’en faire des voies de bouclage pour la circulation locale avec l’installation de culs-de-sac sur les 7e, 8e, 9, 11e et 12e rues à l’intersection de la 1re Avenue. 

En contrepartie, la Ville s’engage à les verdir et mieux les aménager de façon sécuritaire, jusqu’aux entrées de cours des résidents visés. Elle prendra aussi en charge le déneigement. Et tout ça, à ses frais.

Comme le décrivait Le Soleil mercredi, l’offre est alléchante. Mais des citoyens craignent que des automobilistes les utilisent comme des voies de transit.

«Je ne crois pas que la circulation de transit va passer par les ruelles. Au contraire, ça va apaiser le quartier», a martelé Régis Labeaume. Selon lui, les ruelles seront principalement empruntées par les résidents. Il y voit une opportunité en or pour les résidents d’augmenter la valeur de leur résidence et leur qualité de vie. 

La Ville promet un aménagement qui réduira la vitesse comme des gonflements de trottoirs et des dos-d’âne (ralentisseurs). La vitesse sera limitée à 20 km/h. 

La circulation sera aussi modifiée sur la 1re Avenue entre la 76e rue où sera située la gare de Charlesbourg et le boulevard des Alliés. Pour cette portion, le tramway sera implanté au milieu de la chaussée (insertion axiale).

Les changements découlent du fait qu’il sera possible de traverser la plateformes seulement à quelques intersections. De la 76e Rue à la 41e Rue, il y aura cinq carrefours traversants; de la 41e Rue à la 18e rue, seulement trois carrefours seront traversants; enfin, cinq carrefours seront traversants entre les 4e et 18e rues. Le virage à gauche sera aussi interdit sur la majorité des artères.