Les touristes restent en moyenne 2,6 jours dans la région de la Capitale-Nationale.
Les touristes restent en moyenne 2,6 jours dans la région de la Capitale-Nationale.

Tourisme: 4 millions $ de plus pour la région de Québec

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Le gouvernement Legault allonge 4 millions $ de plus dans la région de Québec pour le tourisme, industrie qui pâtira encore un bon moment de la pandémie. Mais à quoi et quand servira cet argent? Impossible de le dire avec précision pour l’instant, à part «renforcer le rôle de porte d’entrée de l’est du Québec.»

«Nous sommes en plein cœur de la saison touristique estivale et nous laissons les entreprises touristiques se concentrer là-dessus. On va prendre connaissance des possibilités que nous offre cette nouvelle entente et on va les en informer du moment où le tout sera opérationnel», a affirmé le directeur de l’Office du tourisme de Québec (OTQ), Benoît Pigeon, lundi, lors de l’annonce globale de 6,6 millions $ réalisée au Centre des congrès de Québec.

Accompagné de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et de la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, M. Pigeon a parlé d’une «entente applicable au cours de l’automne».

L’OTQ n’a pour l’instant aucun projet concret sur la table. Par contre, M. Pigeon souhaite «travailler de plus près avec les Associations touristiques régionales (ATR) avoisinantes».

«On aimerait proposer des circuits, des itinéraires comptant plus d’une région, aussi offrir un service de navettes entre les régions. Toutes des choses qu’on ne pouvait pas faire avant par manque de budget. On va comparer les projets et tout attacher ça ensemble», promet-il, mentionnant des activités de ski et de vélo de montagne.

Un jour de plus

L’idée est de prolonger le temps de séjour des touristes à Québec. Puis de les inciter à poursuivre leur route vers les régions plus à l’est, comme la Côte-de-Beaupré et Charlevoix.

Les touristes restent en moyenne 2,6 jours dans la région de la Capitale-Nationale.

Outre les 4 millions $ ajoutés, 2,6 millions $ proviennent de l’Entente de partenariat régional en tourisme mise en place pour trois ans, de 2020 à 2022. Il s’agit de 2,6 des 25 millions $ annoncés en juin pour la bonification de l’Entente de partenariat pour l’ensemble du Québec. Tourisme Charlevoix avait alors reçu 1,1 million $, pour 3,7 millions $ au total pour la Capitale-Nationale.

En 2017, la région touristique de Québec a reçu environ 4,6 millions de visites de touristes, pour des dépenses approximatives de 1,6 milliard $.

Trop tôt pour les bilans

La ministre Proulx dit ajouter un nouvel élément à son plan de relance «pour permettre à l’industrie touristique de se relever».

En l’absence des touristes internationaux, dont le retour ne semble pas pour demain, elle souligne que malgré tout, «plusieurs régions vont terminer la saison avec un bilan satisfaisant». Les marchés québécois et ontarien deviennent les principales cibles de promotion, puis le reste du Canada.

Selon, Mme Proulx, il est encore trop tôt pour dresser un bilan des pertes encourues par l’industrie touristique québécoise à cause de la COVID-19, puisque plusieurs personnes ont exceptionnellement déplacé leurs vacances de juillet à août et même septembre.

En plus des ministres Guilbault et Proulx, deux autres députés de la région de la Coalition avenir Québec étaient à la conférence de presse de lundi, soit Joëlle Boutin (Jean-Talon) et Vincent Caron (Portneuf). Les députés fédéraux Julie Vignola (Beauport–Limoilou), du Bloc québécois, et Joël Godin (Portneuf–Jacques-Cartier), du Parti conservateur, y ont aussi assisté.

Un plan similaire est destiné à Gatineau pour l’ouest de la province.