Tommy Proulx Poirier a notamment été accusé d’enlèvement. Le jeune homme a repris le chemin des cellules, mercredi, à sa sortie du palais de justice de Matane.

Tommy Proulx Poirier accusé d’enlèvement à Matane

MATANE — Le présumé auteur de l’enlèvement, à la suite duquel la Sûreté du Québec avait déclenché une alerte AMBER, samedi à Matane, a été formellement accusé au palais de justice de Matane. Tommy Proulx Poirier a brièvement comparu mercredi, devant la juge Anne-Marie Sincennes, pour répondre à six chefs d’accusation.

L’homme de 26 ans est accusé d’enlèvement, de séquestration, d’avoir tenté d’obtenir des contacts de nature sexuelle, d’agression sexuelle, de voies de fait et de conduite dangereuse. La magistrate a également interdit à l’accusé de communiquer avec la ou les victimes ainsi qu’avec le ou les témoins des événements. Le prévenu, qui est détenu depuis son arrestation, avait déjà brièvement comparu, lundi au palais de justice de Matane, pour répondre à deux autres chefs d’accusation pour bris de conditions.

La cause de Tommy Proulx Poirier a été reportée au 26 juin au même endroit pour son enquête pro forma sur remise en liberté. L’accusé, qui est dispensé de sa présence par le tribunal, sera représenté par son avocat, Me Richard Guay. Selon le procureur de la Couronne, MThierry Pagé Fortier, il est fort probable que le ministère public s’oppose à sa remise en liberté. Tout dépendant des preuves déposées, d’autres accusations pourraient aussi être portées contre lui. Le jeune homme, qui possède plusieurs antécédents judiciaires, avait déjà été accusé de séquestration en 2016. Mais, il avait été acquitté. S’il est reconnu coupable d’enlèvement et de séquestration, il pourrait être condamné à une peine d’incarcération à perpétuité.

Rappelons qu’une alerte AMBER avait été déclenchée samedi après-midi par la Sûreté du Québec (SQ) après que des témoins eurent aperçu un homme saisir une fillette et une jeune femme pour les rentrer de force dans sa voiture. Moins d’une heure plus tard, l’alerte AMBER a été levée, après que l’enfant a été retrouvée saine et sauve chez des proches.

Le véhicule de Tommy Proulx Poirier a été intercepté 75 km plus loin, plus précisément à Lac-au-Saumon, dans la Matapédia. La jeune femme a été retrouvée saine et sauve dans l’automobile de l’accusé. Celui-ci a alors été arrêté et conduit au poste de la SQ pour y être interrogé. Toutes les accusations déposées par le Directeur des poursuites criminelles et pénales sont en lien avec la présumée victime majeure. Aucun chef d’accusation n’a été déposé relativement à la fillette.