Laurent Lessard n'est pas contre l'idée de prolonger vers l'ouest l'autoroute Félix-Leclerc, mais il note qu'il ne s'agit pas d'une solution à l'engorgement des ponts.

Tête des ponts: Agnès Maltais veut voir le plan fédéral

La députée péquiste de Taschereau, Agnès Maltais, exige que soit rendu public le plan de réaménagement de l'entrée de la ville par les ponts Pierre-Laporte et de Québec, un projet de 500 millions $ dont les détails devaient être dévoilés en avril 2015.
«On se fait dire que c'est décidé, que le maire Labeaume l'a vu. Les Québécois ont investi là-dedans, pourquoi ils n'auraient pas le droit de voir les résultats?» s'est interrogée Mme Maltais en entrevue avec Le Soleil.
C'est le fait que le maire ait confirmé que le scénario de déménager la gare de Sainte-Foy figure dans ce plan qui a fait réagir celle qui agit comme porte-parole du Parti québécois (PQ) pour la Capitale-Nationale.
«Il ne faut pas y aller à la pièce, il faut voir le plan complet, d'autant plus que le dossier est prêt depuis un an et demi!» poursuit Mme Maltais, qui considère ce projet comme l'un des grands dossiers de la région.
«On parle d'un des endroits où il y a le plus d'accidents au Québec. La sécurité des bretelles est également mise en cause, et il y a aussi un enjeu de circulation. Et les enjeux de circulation à Québec sont nombreux et énormes», poursuit-elle.
La députée péquiste Agnès Maltais.
Enjeu politique
Le projet devait entre autres aborder la question de l'élargissement de l'autoroute Henri-IV et les problèmes de circulation dans ce secteur aux heures de pointe. Mme Maltais craint que le gouvernement Couillard tente d'en faire un enjeu politique.
«Est-ce qu'on veut "garder" ça en vue des élections [de 2018]? J'espère que non. Car, on l'a vu à Montréal avec l'autoroute Bonaventure et l'autoroute Décarie, s'il y a un gros débat, ça peut prendre un an», poursuit-elle.
Mme Maltais a déploré les nombreux changements de ministre aux Transports. «Il y a un sérieux problème au ministère des Transports. Je comprends qu'ils changent de ministre comme je change de tailleur. 
Dans un communiqué de presse, sa collègue et candidate à la direction du PQ, Martine Ouellet, a montré du doigt le nouveau ministre en titre, Laurent Lessard. «Laurent Lessard, malheureusement, affiche son habituelle nonchalance depuis son entrée en fonction à titre de ministre des Transports. [...] Il devrait dévoiler rapidement à la population le plan et l'échéancier qu'il envisage pour revitaliser le secteur de la tête des ponts.»
Quant au dossier de troisième lien entre Québec et Lévis, Agnès Maltais le qualifie de «très hypothétique», mais réclame tout de même de voir les études réalisées par le gouvernement libéral sur le sujet, une demande répétée à plusieurs reprises par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. «Nous avons toujours été d'accord avec une étude, alors celle-là aussi, nous aimerions la voir», conclut-elle.