TEST 1 - À l'assaut des bureaux de députés

Les bureaux de six des sept députés libéraux de la région de Québec ont été occupés lundi midi par les manifestants issus du milieu communautaire.
«Ça fait des années qu'on manifeste notre mécontentement par des moyens de pression plus traditionnels et on ne nous entend pas», explique Vania Wright-Larin, porte-parole du Regroupement d'éducation populaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches.
En réaction, les groupes communautaires en grève lundi et mardi ont décidé d'adopter une méthode plus drastique, soit celle d'aller se faire entendre directement aux bureaux des députés François Blais (Charlesbourg), Sam Hamad (Louis-Hébert), Patrick Huot (Vanier-Les Rivières),  André Drolet (Jean-Lesage), Caroline Simard (Charlevoix-Côte-de-Beaupré), Raymond Bernier (Montmorency) et Sébastien Proulx (Jean-Talon).
Le Soleil était présent au bureau de ce dernier, alors qu'environ 25 manifestants ont occupé les lieux de 11h30 à 12h45. Parmi eux, des membres des AmiEs de la Terre de Québec, du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, du Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale et du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).
Toutes les occupations de bureaux de députés se sont déroulées rondement. Aucune arrestation n'a eu lieu.