Les photographies du suspect publiées mercredi par la police de Québec montrent un homme portant une tuque, une cagoule et un chandail noirs. Il mesure environ 1m83, a les yeux bruns et les cheveux châtains.
Les photographies du suspect publiées mercredi par la police de Québec montrent un homme portant une tuque, une cagoule et un chandail noirs. Il mesure environ 1m83, a les yeux bruns et les cheveux châtains.

Suspect recherché en lien avec la manifestation du 20 août à Québec

La Presse canadienne
QUÉBEC - Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est à la recherche d’un suspect qui aurait commis plusieurs infractions criminelles lors de la manifestation du 20 août dernier, à Québec, qui s’était transformée en affrontement entre opposants et sympathisants des politiques d’immigration des gouvernements du Canada et du Québec.

Cette manifestation avait été déclarée illégale par la police après que des manifestants aient perpétré des actes de violence et de vandalisme et aient commis plusieurs infractions criminelles.

Les photographies du suspect publiées mercredi par la police de Québec montrent un homme portant une tuque, une cagoule et un chandail noirs. Il mesure environ 1m83, a les yeux bruns et les cheveux châtains.

Cet homme est soupçonné de voies de fait armées, de recel et d’incendie criminel. Le SPVQ signale qu’il pourrait se trouver présentement dans la région de Montréal.

À la mi-septembre, deux hommes de Québec ont été arrêtés à propos du rôle qu’ils auraient joué dans cette manifestation du 20 août. Ils ont ensuite été libérés sous promesse de comparaître en cour à une date ultérieure.

L’un d’eux est accusé d’agression armée et de voies de fait causant des lésions corporelles. L’autre est accusé de voies de fait causant des lésions corporelles.

+

À la mi-septembre, deux hommes de Québec ont été arrêtés à propos du rôle qu’ils auraient joué dans cette manifestation du 20 août. Ils ont ensuite été libérés sous promesse de comparaître en cour à une date ultérieure.

L’un d’eux est accusé d’agression armée et de voies de fait causant des lésions corporelles. L’autre est accusé de voies de fait causant des lésions corporelles.