La météo favorable durant les semaines de relâche a permis de compenser un temps des Fêtes moins achalandé.

Stoneham et le Mont Sainte-Anne tournent la page sur une saison remarquable

Stoneham et le Mont Sainte-Anne tourneront en fin de semaine la page sur une saison de ski remarquable avec un dernier week-end de glisse sous le soleil et dans des conditions printanières exceptionnelles en plus des festivités des Folies du printemps.

Comme l’explique Geneviève Clavet, les deux montagnes du groupe Resorts of the Canadian Rockies terminent conjointement la saison avec une hausse de 6 % de leur achalandage par rapport à l’an dernier, qui était déjà une excellente saison. Le nombre d’abonnés de saison a également augmenté dans les deux centres. 

Le Centre de ski de fond du Mont Sainte-Anne, le plus grand au Canada, a pour sa part enregistré un recul de 3 % cette année, recul que l’organisation considère cependant comme négligeable étant donné que 2017 avait été sa meilleure saison à vie. 

Les deux stations ont donc réussi à bien récupérer après un début de saison très difficile alors que les skieurs sont restés à la maison en raison de la météo glaciale. La météo favorable durant les semaines de relâche québécoise et ontarienne a ainsi permis de compenser un temps des Fêtes moins achalandé. La saison a pris fin avec des bordées de neige imprévues, ce qui permet une excellente couverture pour les dernières journées de ski de printemps.

Au total, ce sont 520 cm de neige naturelle qui ont été reçus au Mont Sainte-Anne depuis l’automne, un total supérieur aux précipitations hivernales habituelles, mais légèrement inférieur aux 550 cm reçus en 2017.