SPA de Québec: suppression temporaire des frais d'abandon pour les chiots et chatons

La Société protectrice des animaux (SPA) de Québec élimine temporairement les frais d’abandon pour les chatons de moins de quatre mois et les chiots de moins de trois mois, afin de lutter contre l’abandon irresponsable.

Ces frais qui se voulaient une façon de décourager l’abandon et de compenser «très partiellement» la SPA pour les soins prodigués à l’animal, produisaient plutôt l’effet inverse. «Notre but est d’éviter que des chatons soient abandonnés dans une boîte en carton ou des chiots balancés dans le boisé», fait valoir Félix Tremblay, président de la SPA de Québec.

Reproduction incontrôlée

Alors que la reproduction est à son comble, surtout chez les chats, la SPA évalue actuellement les conséquences de la reproduction incontrôlée. «On envisage de retirer complètement les frais pour les chatons et les chiots, mais ça demeure un projet pilote, précise M. Tremblay. Il faut d’abord convaincre les propriétaires de faire stériliser leur animal.»

L’idée est d’offrir une avenue facile aux propriétaires dans le pétrin, donc. Ces animaux pourront être vus par un vétérinaire, traités dans leurs meilleures conditions et placés à l’adoption. 

Entre mai et octobre, c’est carrément «la saison de l’abandon et de la reproduction» à la SPA de Québec, les déménagements accélérant le problème.

Bien qu’aucune euthanasie de surpopulation n’ait été enregistrée l’an dernier, l’adoption doit toujours être stimulée. «Un chat peut passer deux mois dans une cage. On veut l’éviter autant que possible», indique M. Tremblay.

La durée moyenne d’un séjour à la SPA de Québec est de deux semaines, avec un taux d’adoption pour les animaux disposés de 98,7 %.