Selon un sondage Mainstreet, le député conservateur sortant dans Beauport-Limoilou Alupa Clarke obtenant 32 % des intentions de vote après répartition des indécis. Mais son adversaire, le libéral Antoine Bujold suit immédiatement derrière, avec 30 % d’appuis.

Sondage Mainstreet: chaude lutte dans Beauport-Limoilou

Le député conservateur Alupa Clarke avait gagné son siège au terme d’une très chaude lutte en 2015, et il n’aura apparemment pas la vie plus facile cet automne. Il se fait littéralement talonner par le libéral Antoine Bujold dans Beauport-Limoilou, d’après un sondage Mainstreet qui place les deux candidats à l’intérieur de la marge d’erreur.

M. Clarke semble avoir une légère avance, obtenant 32 % des intentions de vote après répartition des indécis. Mais M. Bujold suit immédiatement derrière, avec 30 % d’appuis — or le sondage a été réalisé auprès de 623 personnes de Beauport-Limoilou, ce qui lui confère une marge d’erreur de ± 3,9 % 19 fois sur 20.

La bloquiste Julie Vignola fait relativement bonne figure, à 20 %. Suivent ensuite les candidats vert (7 %), néodémocrate (6 %) et du Parti populaire (3 %).

«C’était sans doute à prévoir que Beauport-Limoilou connaîtrait une lutte serrée entre les libéraux et les conservateurs, commente le sondeur de Mainstreet Luc Fortin. En 2015, ça avait été une lutte à trois [ndlr remportée par M. Clarke avec 31 % des voix, contre 25 % pour M. Bujold et autant pour le député sortant d’alors, le néodémocrate Raymond Côté]. Alors maintenant que le NPD n’est plus vraiment dans le décor, on se retrouve avec une course à deux.»

AbonnezvousBarometre

Fait à noter, dit M. Fortin, le candidat libéral mène dans les trois groupes d’âge les plus jeunes (18 à 64 ans), mais par de faibles marges. Chez les 65 ans et plus, cependant, c’est son rival conservateur qui est devant, et son avance est considérable : 17 points. «Et c’est bien connu, c’est la tranche d’âge qui est la plus disciplinée quand vient le temps d’aller voter, alors de ce point de vue-là, c’est une bonne nouvelle pour M. Clarke. Mais sa réélection demeure encore loin d’être acquise», commente le sondeur.

Progression du Bloc

Mainstreet a par ailleurs mesuré une forte progression du Bloc québécois depuis le début de la campagne. La formation d’Yves-François Blanchet n’obtenait que 16 % d’appuis à l’échelle de la province à la fin d’août, mais elle atteint les 24 à 25 % depuis quelques jours dans les sondages quotidiens que produit la firme. «C’est une belle progression, mais elle n’est pas répartie de la même manière partout, alors il faudra voir si ça permet au Bloc de combler son retard dans Beauport-Limoilou», dit M. Fortin. Cette circonscription n’a toutefois pas un «fond bloquiste» particulièrement fort, n’ayant pas élu de candidat du Bloc depuis Christian Simard en 2004 — et le Bloc n’y a pas franchi la barre des 20 % des voix depuis 2008.