Sans surprise, le RRAG7 prévoit concentrer ses efforts à Québec durant la tenue du G7.

Des actions anti-G7 «partout» le 8 juin

Le Réseau de résistance anti-G7 (RRAG7) ne se limitera pas à une activité de perturbation matinale, le 8 juin, au premier jour des travaux officiels du G7. La journée sera «longue» et le groupe invite les militants à des actions «autonomes» partout sur le territoire de Québec.

Le Soleil a consulté l’édition printanière du journal du RRAG7, un groupe formé à l’automne 2017 et qui se démantèlera fort probablement après la tenue du sommet. Écrit il y a visiblement quelques semaines, certainement avant le 12 mai, on peut y lire qu’une activité de perturbation est en effet prévue à 7h30 à Québec vendredi matin. Le groupe, qui n’accorde aucune entrevue «aux médias corporatifs», a confirmé mercredi que le point de rendez-vous pour cette action serait le stationnement du restaurant Normandin, situé sur le boulevard Sainte-Anne.

LIRE AUSSI: Le G7 aura des impacts négatifs sur le tourisme, dit un sondage

Or, on apprend dans ce journal nommé «Rage contre le G7», ou en anglais «Rage against the G7», que des «actions de perturbation autonomes, toute la journée, partout» sont encouragées. Elles seront «coordonnées et décentralisées». L’activité matinale dans Beauport n’est qu’une action «afin de lancer cette journée», précise-t-on dans le document anonyme, qui sert aussi de «guide pratique» pour les manifestants.

Québec, une vitrine   

Sans surprise, le RRAG7 prévoit concentrer ses efforts à Québec, est-il écrit dans un éditorial non signé. «Pour ne pas tomber dans le piège qui nous est tendu [à La Malbaie] dans un petit parking transformé pour l’occasion en “zone de libre expression”, dans un village occupé par des centaines de policièr-e-s», peut-on lire. «À Québec, plusieurs lieux ou événements ont des liens directs avec le G7. Et nous aurons l’espace et le temps pour manœuvrer avec nos complices d’autres groupes et organisations qui ont aussi prévu des mobilisations», ajoute-t-on.

LIRE AUSSI: Niveau d'alerte «modéré» maintenu à une semaine du G7

Le RRAG7 entend profiter de la tribune médiatique que lui offre le sommet, d’autant plus que le centre de la presse internationale est basé dans la capitale. «Rien de plus facile que de voler la vedette à l’élite mondiale, avec nos manifestations dont les grands médias sont si avides.» 

Le groupe veut même passer un message au reste du monde. «Les yeux de la planète seront tournés vers cette rencontre du G7. Il s’agira aussi de la première visite officielle de [Donald] Trump au Canada. Profitons-en pour dire à la face du monde que nous rejetons le capitalisme et que nous sommes solidaires de toutes les personnes démunies et oppressées qui luttent à travers le monde.»

Manif dans le Vieux-Québec

Outre son appel à la perturbation le 8 juin, le RRAG7 prévoit participer aux autres manifestations prévues à Québec. Le jeudi soir à 18h, soit le 7 juin, il est reconnu par le RRGA7 que la manifestation sera festive et ouverte à toutes et tous. Cette manifestation doit rassembler 45 groupes communautaires. La marche partira du parc des Braves, passera par les principales artères de la haute ville avant de culminer devant le Centre des congrès de Québec.

Le Vieux-Québec aura aussi sa manifestation. Elle doit débuter à 15h devant la fontaine de Tourny. Les organisateurs, soit l’Association pour la taxation des transactions financières pour l’aide aux citoyens, ont remis leur parcours au SPVQ. La marche partira de la fontaine de Tourny, devant l’Assemblée nationale, empruntera la rue Saint-Louis pour se rendre jusqu’au Château Frontenac, passera ensuite devant l’hôtel de ville, la place D’Youville et reviendra finalement à son point de départ.