Alexia Oman et Geneviève Simard se sont donné comme mission de relancer l’achat local à Québec
Alexia Oman et Geneviève Simard se sont donné comme mission de relancer l’achat local à Québec

Dollars solidaires pour les commerces

Myriam Boulianne
Myriam Boulianne
Le Soleil
Alexia Oman et Geneviève Simard se sont donné comme mission de relancer l’achat local à Québec. La première est la coordonnatrice de Monnaie locale complémentaire Québec (MLCQ), et la deuxième, cofondatrice de l’application Wyse Wallet. À l’occasion de la deuxième phase des Dollars solidaires, elles ont uni leurs forces pour que #solidairespournoscommerces soit un succès.

À l’instar de la première phase, cette campagne, une initiative de la MLCQ, cible aussi les commerçants situés hors des Sociétés de développement commercial (SDC). «C’est un mouvement qui se veut plus démocratique, afin que davantage de gens soient conscientisés à l’achat local et que cette initiative bénéficie à des commerçants situés hors des artères commerciales», souligne Mme Oman.

Pour l’instant, 110 commerces ont adhéré au Dollar solidaire, dont les 60 commerces du Grand Marché de Québec.

«La MLCQ travaille dans le but de changer les mentalités en ce qui a trait aux habitudes de consommation, à savoir la façon de dépenser notre argent. On trouve ça important que plus de personnes, de divers quartiers et communautés, puissent bénéficier de la campagne», poursuit la coordonnatrice.


« «C’est un mouvement qui se veut plus démocratique, afin que davantage de gens soient conscientisés à l’achat local et que cette initiative bénéficie à des commerçants situés hors des artères commerciales.» »
Alexia Oman

Pour les consommateurs désirant participer, Mme Oman souligne que des contreparties sont offertes : 25 dollars solidaires pour 20 $ (limite de 5), 100 dollars solidaires pour 80 $ (limite de 2) et 125 dollars solidaires pour 100 $ (limite de 2).

Les dollars solidaires sont disponibles sous deux formes, soit la version papier ou la version numérique via l’application Wyse Wallet. Pour ceux et celles qui choisiraient la deuxième option, ils en auront encore plus dans leurs poches. «À chaque paiement effectué avec Wyse Wallet, il y a remise en argent instantanée pour le consommateur. C’est un choix gagnant tout le temps», souligne Mme Simard. Pour l’instant, il y a plus de 60 commerces affichés dans l’application, et d’autres apparaîtront au courant des prochains jours.

La campagne de sociofinancement se termine le vendredi 28 août à minuit sur la plateforme La Ruche.