La sexagénaire est la première victime d’homicide sur l’île de Montréal en 2018.

Sexagénaire tuée dimanche soir, probablement par sa propre fille

Une femme âgée de 61 ans a succombé à ses blessures à l’hôpital après avoir été poignardée possiblement par sa propre fille, tard dimanche soir, dans le sud-ouest de Montréal.

La personne suspecte, âgée de 34 ans, a été arrêtée par la police sur les lieux de l’agression; elle n’a pas résisté à son arrestation. Elle devrait comparaître mardi au palais de justice de Montréal pour être accusée d’homicide.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) signale qu’un appel à la centrale téléphonique 911 a été logé vers 23h15 pour une agression qui se serait produite dans un immeuble à logements de la rue Guy-Bouchard dans le secteur du parc Angrignon, dans l’arrondissement LaSalle.

À leur arrivée, les policiers du SPVM ont trouvé la victime dehors, dans une mare de sang, avec une importante blessure au dos qui lui avait été infligée par un objet tranchant.

Avant son transport à l’hôpital, la dame a mentionné aux agents de police qu’elle avait été frappée par sa fille.

Au même moment, cette dernière est sortie de l’immeuble à logements; les policiers l’ont immédiatement mise en état d’arrestation. Elle a été transportée dans un centre opérationnel du SPVM afin d’être interrogée. La police confirme qu’un bambin d’un an et demi se trouvait dans le logement au moment du drame.

La raison de la dispute était encore inconnue, en fin de nuit, lundi. Il ne semble pas y avoir eu de témoins de l’altercation.

Des enquêteurs de l’escouade des crimes majeurs et de l’identité judiciaire du SPVM examineront la résidence et ses environs.

La sexagénaire est la première victime d’homicide sur l’île de Montréal en 2018.