Séminaire des Pères Maristes : un élève expulsé pour non respect des conditions

Un des élèves du Séminaire des Pères Maristes, impliqué dans l’échange de photos à caractère sexuel de trois adolescentes de l’école secondaire privée, a été expulsé jeudi pour «bris de condition».

Selon un communiqué envoyé aux médias par le Séminaire des Pères Maristes, le garçon aurait «à nouveau posé des gestes inappropriés, et serait en rupture avec les conditions qu’il s’était pourtant engagé à respecter devant la Cour».

«Une fois de plus, nous souhaitons réitérer que ce genre de comportements n’a pas sa place dans notre établissement ni dans la société en général. Malgré le fait que dernièrement notre établissement se soit maintes fois retrouvé dans une impasse en raison de l’ordonnance de sauvegarde, les nouvelles dénonciations nous permettent de prendre action aujourd’hui», a déclaré le directeur général, François Sylvain.

Cinq élèves de l’école font face à des accusations de leurre informatique. Trois d’entre eux ont reconnu leur culpabilité. Cet été, malgré la décision de l’école d’expulser les élèves, la Cour supérieure avait exigé qu’ils soient réintégrés sous réserve de respecter des conditions strictes.

Les élèves devaient entre autres éviter tout contact avec les plaignantes outre ceux inévitables en contexte scolaire, avoir une attitude respectueuse et non triomphante. Ils devaient également s’abstenir d’utiliser un téléphone cellulaire ou une tablette. En cas de non-respect d’une des règles de l’école, ils devaient accepter d’être soumis à une décision du Séminaire, que ce soit un avertissement, une suspension ou un renvoi.