Le tremblement de terre enregistré à Montréal à 3h22 vendredi matin était d'une magnitude de 3,3.
Le tremblement de terre enregistré à Montréal à 3h22 vendredi matin était d'une magnitude de 3,3.

Séisme de magnitude de 3,3 ressenti à Montréal

MONTRÉAL — Un tremblement de terre de magnitude 3,3 a été ressenti sur l’île de Montréal vendredi, au milieu de la nuit.

Séismes Canada a situé l’épicentre de la secousse dans l’est de l’île de Montréal, à une profondeur de 11,8 kilomètres.

Les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux, mais aucun signalement du séisme n’avait été fait au central téléphonique d’urgence 9-1-1, selon ce qu’a rapporté le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) une quarantaine de minutes après la secousse qui a été ressentie à 3h22, notamment au centre-ville. Aucun appel n’a été fait à la Sûreté du Québec (SQ) à ce sujet.

Il s’agissait du septième tremblement de terre à avoir été constaté au Québec depuis le début de l’année, mais du premier à être signalé en région urbaine.

Les deux plus récents sont survenus dans les Laurentides: le 22 février, de magnitude 2,9, à 10 kilomètres au sud-ouest de Sainte-Agathe-des-Monts, et le 7 février, de magnitude 3,0, à 22 kilomètres au sud-ouest de L’Annonciation.

Il y a eu une secousse de magnitude 3,1 le 3 février en Outaouais, à 19 kilomètres au nord-ouest de Maniwaki.

Trois séismes ont été mesurés les 13, 14 et 17 janvier au sud-est de Huntingdon, en Montérégie. Leur magnitude variait entre 2,6 et 4,0.

Séismes Canada signale qu’un tremblement de terre de 3,2 tel celui signalé vendredi à Montréal est enregistré par les sismographes locaux, mais qu’il n’est généralement pas ressenti. Entre les magnitudes 3,5 et 5,4, il est souvent ressenti, mais il cause rarement des dommages.

L’incertitude dans l’estimation de la magnitude est approximativement plus ou moins 0,3 unités. Les sismologues révisent souvent les estimations de magnitude au fur à mesure qu’ils obtiennent et analysent les données supplémentaires.

De plus, les effets des tremblements de terre varient grandement selon la distance et les conditions du sol, notamment.