Le Soleil
L’amendement au projet de loi déposé jeudi prévoit qu’un producteur de marijuana devra obtenir une autorisation de l’Autorité des marchés publics, qui vérifiera si le financement de l’entreprise n’est pas entaché, par du blanchiment d’argent par exemple.
L’amendement au projet de loi déposé jeudi prévoit qu’un producteur de marijuana devra obtenir une autorisation de l’Autorité des marchés publics, qui vérifiera si le financement de l’entreprise n’est pas entaché, par du blanchiment d’argent par exemple.

Sécurité relevée autour des producteurs de pot

Patricia Cloutier
Patricia Cloutier
Le Soleil
Les entreprises qui veulent vendre du cannabis au Québec devront montrer patte blanche.