La Gendarmerie royale du Canada a acheté récemment 157 Chevrolet Suburban pour les fins de la sécurité au prochain Sommet du G7.

Sécurité au Sommet du G7: les Suburban excédentaires seront revendus

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) invoque les impératifs de sécurité importants liés au Sommet du G7 pour justifier l’achat de 157 véhicules Chevrolet Suburban flambant neufs, une flotte dont la valeur marchande oscille entre 9,5 millions $ et 12,5 millions $. La police fédérale confirme du même souffle que les camions qui seront jugés excédentaires après l’événement des 8 et 9 juin seront revendus.

Le Soleil révélait récemment qu’une imposante livraison a été effectuée à Québec. Des dizaines de gros VUS noirs luxueux, vitres teintées et sièges en cuir, ont été commandés par la GRC dans le cadre des préparatifs pour la rencontre des sept puissances économiques. Des véhicules surdimensionnés, qu’affectionnent les chefs d’État et leurs équipes de protection, vendus au détail entre 60 000 $ et 80 000 $. Montant auquel il faudra ajouter les équipements policiers qui seront greffés aux camions.

«Il est normal que l’achat et l’utilisation d’une importante flotte de véhicules soit requis pour assurer la sécurité d’un événement d’envergure comme le Sommet du G7», nous écrit le caporal Erique Gasse, relationniste médias et plongeur tactique. «La GRC est notamment responsable de la protection des convois motorisés, à destination ou en provenance de divers sites.»

C’est que le Sommet du G7 se tiendra officiellement au Manoir Richelieu de La Malbaie. Mais il y aura également des activités à Québec, Saguenay et Tadoussac. La GRC et Affaires mondiales Canada cherchent d’ailleurs des centaines d’autobus pour trimballer les milliers de visiteurs et policiers entre les différents lieux de rencontre.

Tous ne voyageront toutefois pas en autocars… à commencer par les chefs d’État. «[La GRC] utilisera les véhicules [Suburban] pour le transport des dignitaires et des milliers de policiers et employés qui travailleront à la sécurité de l’événement», précise M. Gasse.

Budget séparé

Et une fois les délégations reparties, les camions serviront à quoi? «Après l’événement, une partie des véhicules achetés sera distribuée à travers la flotte automobile de la GRC au Canada, selon les besoins», répond-il. «Quant aux véhicules excédentaires, ils seront mis en vente, ce qui contribuera à une diminution des coûts.»

Erique Gasse ajoute que la facture pour les Suburban n’est pas incluse dans le budget annoncé de 606 millions $ pour l’année de présidence canadienne du Groupe des 7, dont l’organisation du sommet de juin. Les fonds sont puisés ailleurs. «Le coût de ces voitures sera absorbé à même le budget existant du programme de la flotte automobile de la GRC, et non le budget pour le Sommet du G7.»

Lire aussi : 

La liste d'épicerie du G7

Sommet du G7 : Ottawa se paye le Casino de Charlevoix