Secteur du quai Paquet à Lévis: encore 10 à 15 ans de travaux

La Ville de Lévis a encore de grands projets pour le secteur du quai Paquet retapé à coup de dizaines de millions de dollars. Après un autre été de travaux routiers, la mairie lancera la deuxième phase de sa vision pour le quartier qui assurera sa renaissance économique, selon le maire Gilles Lehouillier. Mais cela implique des constructions: il pourrait y avoir des chantiers encore durant plus d’une décennie.

«Ce n’est pas quelque chose qu’on va développer en un an et demi. C’est un plan de match pour 10, 15 ans», observe M. Lehouillier. «Et ça fait partie de la game. Est-ce qu’on veut attirer des commerces? Est-ce qu’on veut attirer des cafés-terrasses? Ben il va falloir construire quelque part.»

L’élu souligne que la Ville exécutera cette année ses derniers travaux routiers: la côte Fréchette sera retapée. «On s’en va maintenant vers la deuxième phase.»

Dès l’automne, un hôtel de 7 ou 8 étages devrait pousser dans le quartier enclavé, poursuit M. Lehouillier. Toujours à l’automne, un appel sera lancé aux promoteurs qui voudront soumettre des idées pour un lien mécanique permettant aux piétons et cyclistes de franchir la falaise sans effort.

Puis, au printemps 2020, l’administration municipale s’attaquera au développement économique, commercial, de secteur de la Traverse. Développement qui passera par la démolition de quelques bâtiments. Et par l’érection d’immeubles privés sur ces ruines ainsi que sur les nombreux stationnements publics de la face sud de la rue Saint-Laurent. «Ça peut varier de 3 , 4 , 5 , 6 , 7 étages. […] L’idée c’est de recréer une trame urbaine.»

Voilà qui répondra aux doléances des entrepreneurs du quartier qui ont récemment déploré dans Le Soleil le manque de vitalité, évalue le maire Lehouillier. Au cours des derniers mois, quelques commerces ont fermé leurs portes, dont le Tim Hortons et un restaurant-grill en faillite. Il y a d’ailleurs plusieurs locaux à louer autour des quelques survivants.

Les gens d’affaires qui avaient discuté avec Le Soleil soulignaient notamment la difficulté d’accès au secteur due aux nombreux travaux réalisés au cours des dernières années. Ils notaient également que les nouveaux aménagements attirent certes la clientèle durant la haute saison estivale, mais que cette clientèle fuit durant les autres saisons plus froides.

+

+

Hiver

Gilles Lehouillier dit avoir entendu. «Il faudra qu’on prévoie en mode hivernal sur le quai Paquet quelque chose de, disons-le, spectaculaire. Je vais faire en sorte que les gens qui sont en visite à Québec sur la terrasse Dufferin vont dire: “Wow, il faut aller voir ça.”» 

Les commerçants devraient être invités bientôt à une rencontre d’information.