Un morceau du Grand Canyon retrouvé... en Australie

Des géologues ont trouvé un morceau du Grand Canyon… en Australie. Une couche de roches qui ne correspond pas aux autres, et qui ne s’explique que si cette région de l’île de Tasmanie, il y a plus d’un milliard d’années, avait été reliée au territoire qui allait par la suite devenir le Grand Canyon.

Certes, ce dernier n’existait pas il y a 1,1 à 1,2 milliard d’années — soit la période pointée par Jacob Mulder et ses collègues australiens et américains dans la dernière édition de la revue Geology. Mais les plus anciennes roches qu’on puisse trouver au fond du Grand Canyon ont cet âge, et ce sont elles qui intriguaient les chercheurs : leurs «empreintes géochimiques» ont davantage en commun avec des roches du même âge qu’on peut trouver en Tasmanie qu’avec les couches géologiques les plus anciennes de cette île.

Nous en concluons, déclare Mulder dans le New Scientist, que la Tasmanie, avant de devenir cette grande île du sud de l’Australie, «a été attachée à l’ouest des États-Unis». En fait, c’était toute l’Australie qui était probablement rattachée au reste du supercontinent de l’époque, appelé aujourd’hui Rodinia.