Premier bain public pour un bébé morse à l'Aquarium de Québec

On voulait le savoir, mais on voulait surtout le voir : le premier des deux bébés morses nés ces dernières semaines à l'Aquarium du Québec a pris son premier bain public, jeudi après-midi, et pourra désormais être observé de nouveau par les curieux.
Le rejeton de trois semaines s'est pointé le bout du museau vers 15h et a nagé avec sa mère, la femelle Arnaliaq, sous le regard de plusieurs curieux. Il s'agissait d'une seconde sortie à l'eau pour le nouveau locataire de l'Aquarium, la première s'étant déroulée «en privé», plus tôt cette semaine, parce que les vétérinaires voulaient d'abord s'assurer que tout se passerait bien.
Lui et l'autre bébé morse né à l'Aquarium dans la nuit de dimanche à lundi, de la femelle Samka, se portent «très bien», a indiqué le directeur de l'Aquarium, Christophe Zamuner. Pesant tous deux autour de 65 kg, «ils sont très actifs, ils tètent très bien leur mère, tout va bien».
«Évidemment, le bébé morse [le plus vieux des deux, NDLR] ne sera pas toujours visible du public, à l'occasion il va être à l'extérieur [une partie de son enclos est couverte, NDLR], et à mesure qu'il va grandir au cours des prochaines semaines, il le sera de plus en plus», a ajouté M. Zamuner.
Une première mondiale
Rappelons que la naissance d'un morse en captivité est, en soi, un événement exceptionnel qui n'est arrivé que huit fois en Amérique du Nord depuis près de 100 ans. Mais deux naissances en si peu de temps constituent une première mondiale.
Un problème que rencontrent les zoos est que la captivité semble dérégler le rut des mâles, qui se désynchronise des chaleurs des femelles. Le mâle de l'Aquarium du Québec, Boris, n'a toutefois pas eu ce problème, pour des raisons qui sont encore mal comprises.