Les jeunes pères décrochent rapidement quand ils consultent un site fait pour les mamans.

Pour les nouveaux papas, des sites de... mamans

Les nouveaux pères cherchent autant que les femmes de l’information sur leur rôle de parent, mais à travers les innombrables «blogues de maman» et autres sites faits par et pour les mères, ils peinent à trouver chaussure à leur pied, a trouvé une étude de l’Université McGill.

La plupart des renseignements dont ont besoin les nouveaux parents sont les mêmes pour les pères et les mères, mais «si on veut que cette information ait un impact, elle doit se présenter sous une forme qui accroche les lecteurs. Or les jeunes pères décrochent rapidement quand ils consultent un site fait pour les mamans», dit Deborah Da Costa, chercheuse à la faculté de médecine de l’Université McGill et première auteure de l’article, qui vient de paraître dans le Journal of Medical Internet Research.

Ils ont pourtant besoin de cette information — c’est un fait peu connu, mais près de 1 homme sur 5 (18 %) éprouve des symptômes dépressifs ou anxieux quand il devient parent. L’équipe dirigée par Mme Da Costa a donc interviewé 174 nouveaux papas du Québec, de l’Ontario et de l’Alberta pour savoir où ils prennent leur information — au sujet de la grossesse mais aussi de leur propre bien-être. L’écrasante majorité (89 %) a inclus, bien sûr, internet dans ses réponses, passant même en moyenne environ 6 heures par mois à naviguer la Toile à la recherche de conseils parentaux/conjugaux.

Parmi les facteurs identifiés comme importants pour les garder «accrochés», la perception du site comme étant «pertinent pour moi» est arrivée en tête de liste, avec 87 % des réponses. Cela peut, dans certains cas du moins, exclure les sites conçus pour les mamans.

Notons que les résultats de cette recherche ont mené à la création d’un site web dédié à donner de l’information aux jeunes papas, healthydads.ca.