Pas efficaces pour tous, les statines ?

LA SCIENCE DANS SES MOTS / Cette semaine, une nouvelle étude est parue dans le British Medical Journal à propos des statines, ces médicaments qui sont largement prescrits pour combattre/prévenir les problèmes cardiaques. Or l’étude a conclu que les statines n’ont pas d’effet protecteur chez les patients de 75 à 84 ans. Le chercheur Jeremy Pearson, de la Fondation britannique du cœur, a commenté ces résultats comme ceci :

«Un âge avancé, particulièrement chez les gens de 80 ans et plus, est en soi un facteur de risque pour l’infarctus et les accidents cérébrovasculaires. Ce risque peut être encore accru par d’autres facteurs comme un cholestérol et/ou une pression sanguine élevés, même chez les aînés qui semblent par ailleurs en bonne santé.

«Mais indépendamment de leur âge, ceux qui ont subi un infarctus ou un ACV ont avantage à prendre des statines. Les essais cliniques antérieurs — qui sont un meilleur instrument de mesure que les études observationnelles [qui comparent deux segments de population sans pouvoir contrôler autant de variables que les essais cliniques, ndlr] comme celle dont on parle ici — suggèrent également que les statines peuvent contribuer à réduire ce risque chez les personnes âgées qui n’ont pas d’antécédents d’infarctus ou d’ACV. Cependant, d’autres essais cliniques doivent être réalisés pour mieux comprendre à quel point les statines sont efficaces pour ce groupe d’âge.

«En accord avec les lignes directrices actuelles, l’essentiel est que les médecins de famille communiquent avec leurs patients âgés pour les aider à comprendre leur risque personnel, de manière à ce qu’ils puissent prendre une décision éclairée sur les statines et les autres manières de réduire leur risque.»

Ce texte est d’abord paru sur le site sciencemediacenter.org. Reproduit avec permission.

«La science dans ses mots» est une tribune où des scientifiques de toutes les disciplines peuvent prendre la parole, que ce dans des lettres ouvertes ou des extraits de livres.