Les réseaux sociaux mènent-ils à la dépression?

Andrew Przybylski
Oxford Internet Institute
LA SCIENCE DANS SES MOTS / (NDLR : une étude parue vendredi dans la revue médicale «EClinicalMedicine» a trouvé que les symptômes dépressifs chez les ados semblent augmenter avec le temps passé sur les réseaux sociaux. Par rapport aux jeunes qui y passent entre 1 et 3 heures par jour, ceux qui y consacrent plus de 5 heures par jour montrent de 35 % (garçons) à 50 % (filles) plus de symptômes dépressifs, d’après un échantillon de près de 11 000 ados de 14 ans. Le chercheur Andrew Przybylski, de l’Institut de recherche sur Internet de l’Université Oxford, y réagit dans ce texte.)